Acteur (nom propre) :
1 No d'identification : 9259 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Le conseil consent une obligation de 37 livres à James Dickson (conseiller) pour remboursement de prêt pour la construction de la stalle du marché.



Référence
Archives municipales de Trois-Rivières. Conseil municipal, Minutes du Conseil municipal de Trois-Rivières, Motion 4, 5 octobre 1846.
2 No d'identification : 2968 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
James Dickson, ecr. fait publier la lettre accusé-réception du bureau de la Banque de la cité pour la somme de 192 livres 4s 5d à verser dans le fonds de secours pour les sinistrés du grand incendie de Montréal. Remerciement aux citoyens de Trois-Rivières. Dickson informe également le public que depuis la réception de cette lettre, il a fait don de L 34, 16s 3d à ce même bureau de la Banque de la cité. Trois-Rivières a donc fourni L 227, 03, 8d aux victimes de Montréal.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (14 août 1852): 2, col. 3.
3 No d'identification : 6603 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« On thursday evening last the anniversary of the Three Rivers’Wesleyan Sunday School, was held in the new brick building adjoining the residence of James Dickson, Esq. After singing and prayer by the Rev. Henry Lanton, and a blessing being invoked, the friends, office bearers, teacher and children of the Sunday School sat down to tea. The repast over, some of the little one brough forward the “christmas offering” collected by them during the hollidays; these gleanings when totted up, amounted to four pounds two shillings and sixpence, which sum was handed over to the treasurer of the missionary society. The children receited many prose and poetical compositions, a few of wich where spoken with much grace and feeling. One of the boys then moved for a vote of thands to Mrs Dickson for the kind and liberal manner in wich all had been entertained, another boy seconded the motion, wich, of course, passed by acclamation. After singing and benediction the compagny separated, highly gratitied with the proceeding of the evening.

Three Rivers, 8th January, 1848. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (8 juin 1848): 3, col. 2.
4 No d'identification : 7683 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Lettre de James Dickson à D.B. Papineau, commissaire des terres de la Couronne

Controverse à propos de la vente des fiefs St-Étienne et St-Maurice

Référence
Gazette des Trois-Rivières (28 janvier 1847): 2, col. 1.
5 No d'identification : 8354 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« 1er Bataillon - Pour être Majors: Jean Défossé et J. B. Dumoulin, écuyers.

Pour être Capitaines: Jos M. Badeaux, Basile Doucet, Pierre Desfossé, James Dickson, Pierre Devaux, J.-B Pothier, Timothey Lamb, Edouard Vézina et A. E. Hart, écuyers.

Pour être Lieutenants: Michel de Tonnancour, Et. Topin, Louis Rousseau, J. Boucher de Niverville, Jn. Witheford, René Kimber, F. Flavier Lottinville et Labertouche Hugues, gents.

Pour être Enseignes: Félix Lonval, John Houliston, Louis Garceau, Jn. Keenan, John Mc Dougall et Joseph Giroux.

Pour être Adjudant: Liet. Labertouche Huges.

Pour être Quartier Maître: Henry Lor, gent.

Pour être Chirurgien: George Badeaux, écuyer.

1er Bataillon: Pour être Capitaine: Lieutenant Etienne Topin, Ecr.

Pour être Lieutenant: Jos. Narcisse Pacaud, gent, depuis le 11 courant, enseignes John Houliston, Louis Garceau et John Keenan.

Pour être Enseignes: J. Ulric Ritter, François Routhier, Aug. Larue, Olivier Lamontagne, John Anderson, Ezekiel M. Hart et Jos. A. Henderson, gents.

Bureau de l’adjudant général,
Montréal 25 août 1847. »

Référence
«Organisation de la milice (Régiment de St-Maurice)», Le Journal des Trois-Rivières (4 septembre 1847): 2, col. 3.
6 No d'identification : 9015 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Nous voyons avec plaisir que notre conseil municipal s’est décidé à faire une augmentation considérable en briques à la halle actuelle du marché. Le bâtiment nouveau, nous dit-on, destiné à contenir dans le bas des glacières et une salle pour les séances du conseil et assemblées publiques, ainsi qu’un bureau pour la station du télégraphe dans le haut. Tout ceci est de première utilité pour la ville, et nous devons savoir gré à notre conseil pour cette importante amélioration, ainsi qu’à James Dickson, Ecr., qui paraît en être le moteur et le surveillant. On a pris occasion de cette amélioration d’exhancer [sic] toute la halle, de manière à faire circuler l’air dessous, ce qui préservera le bois qui, appuyé sur le sol même, commençait déjà à pourrir. Tous les citoyens paraissent approuver beaucoup de la nouvelle construction. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (9 octobre 1847): 2, col. 1.
7 No d'identification : 9160 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Antoine Polette, écuyer, M.P.P., a été, le 5 août courant, nommé pour la cinquième fois maire de Trois-Rivières.
Jos Edouard Turcotte, écuyer, avocat, a été nommé un des commissaires de la maison de correction aux Trois-Rivières, à la place de James Dickson, ecr., résigné.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (24 août 1850): 3, col. 2-3.
8 No d'identification : 9215 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Résumé :
À une assemblée publique tenue à l’hôtel de ville, le 23 mars 1850, aux fins de prendre des moyens de mettre fin à toutes dépenses superflues relativement aux funérailles, un comité de 45 citoyens, sous la présidence de James Dickson, ecr., propose et adopte la résolution d’arrêter l’usage de donner des crêpes, gants et autres insignes de deuil à ceux qui assistent aux funérailles.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières, 33 (6 avril 1850): 2.
9 No d'identification : 11190 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« At a General Meeting of the St-Andrew’s Society of Three Rivers, held at Bernard’s Hotel, on the 3d inst., the undersigned gentlemen were only elected to serve fot the ensuing year:

President: James Dickson, esq.
1st vice: John Roberston, esq.
2d Vice: Thomas Gordon, esq.
Sec. and treasurer: J. Denson
Physician: Dr Gilmor
Chaplain: Rev. J. Thom.

Comitee of Management: Lieut. Col. Hanson, J. McDougall, J. Ken, T. Thomson. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (5 novembre 1853): 2, col. 1.
10 No d'identification : 11192 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
À la dernière assemblée, il y eut élection des officiers: James Dickson, ecr., prés., etc.

16/08/1855, p. 2, col. 5: Assemblée spéciale, le 13 courant, avec résolution de prendre le deuil pour 1 mois en respect du défunt président, James Dickson.

04/12/1856, p. 2, col. 4-5: Dîner des Écossais pour fêter leur patron, lundi soir dernier.

Référence
L’Ère Nouvelle (25 novembre 1854): 2, col. 5.
11 No d'identification : 12181 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Intégral :
« Les élections municipales des Trois-Rivières ont eu lieu lundi et mardi dernier. L’état du poll, à sa clôture, le second jour, était comme suit :
James Dickson, Ecr., 37 ; D.G. Labarre, Ecr., 42 ; L.G. Duval, Ecr., 133 ; F. Bellefeuille, 134 ; J. Clair, 136.
En conséquence, Messieurs Duval, Bellefeuille et Clair ont été dûment proclamés élus conseillers de la municipalité de cette ville, en remplacement de ceux qui étaient sortis de charge. »

Référence
«Élections municipales », Le Journal des Trois-Rivières (5 août 1848): 3, col. 1.
12 No d'identification : 13190 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Tableau des primes à payer pour la « Colonial Life Assurance Company ». James Dickson est l’agent à Trois-Rivières. Conditions de paiements des primes.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (20 janvier 1849): 1, col. 1.
13 No d'identification : 15033 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Nous appelons l’attention spéciale de Messieurs du Moniteur sur les résolutions passées unanimement dans une assemblée des habitants de Champlain relativement sur [les] comptes des commissaires d’écoles de cette paroisse. Ces résolutions leur fesant [sic] voir qu’il peut se faire que des commissaires d’écoles envoient à Monsieur le surintendant des états qui paraisent [sic] suivant la loi, et que néanmoins leurs comptes approuvés par eux (Messieurs du Moniteur) ne le sont pas de même par les contribuables.

Nous saisissons cette occasion pour annoncer avec beaucoup de plaisir que la vente des maisons d’écoles de Champlain n’aura pas lieu, Messieurs les commissaires ayant payé les frais au demandeur James Dickson, Ecr., lequel a bien voulu leur donner douze mois de délai pour le capital. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (10 mai 1851): 2, col. 3.