Acteur (nom propre) :
1 No d'identification : 2630 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Comté Maskinongé :

Messieurs Georges Caron et J. B. E. Dorion sont jusqu’à présent les seuls candidats sérieux pour briguer les suffrages des électeurs du comté Maskinongé.

La Minerve nomme un troisième candidat, Monsieur Adélard Boucher, employé au bureau de tenure seigneuriale à Montréal. Nous croyons que La Minerve se trompe. Monsieur Boucher n’a pas été demandé pour se porter candidat dans ce comté, mais on a seulement fait des démarches auprès de Monsieur pour lui faire accepter la rédaction d’un nouveau journal qui doit bientôt paraître en cette ville. »

Référence
L’écho du St-Maurice (19 novembre 1858): 2, col. 2.
2 No d'identification : 2634 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Comté de Maskinongé :

La nomination des candidats pour ce comté a eu lieu hier après-midi à la Rivière-du-Loup.

L’assemblée a été très nombreuse; les deux seuls candidats sur les rangs sont Messieurs Georges Caron et J.B.E. Dorion.

La majorité des électeurs présents s’est prononcée en faveur de Monsieur Caron.

La votation aura lieu les 9 et 10 courant. »

Référence
L’écho du St-Maurice (3 décembre 1858): 2, col. 4.
3 No d'identification : 2637 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Élection de Maskinongé, second tour.
État des Polls au comté de Maskinongé :

Caron Dorion Majorité

Rivière-du-Loup 170 101 69
Ste-Ursule 177 60 119
St-Léon 253 3 250
Maskinongé 206 24 182
St-Paulin 143 9 134
St-Justin 151 0 151
St-Didace 134 45 89

Total : 1236 242 994. »


Référence
L’écho du St-Maurice (17 décembre 1858): 2, col. 3.
4 No d'identification : 2670 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Nous publions aujourd’hui une correspondance d’Arthabaska au sujet des prochaines élections et nous espérons que notre correspondant voudra bien nous tenir au courant des nouvelles. Nous le répétons, il est temps que l’on agisse. Les deux populeux comtés unis de Drummond et Arthabaska devraient pouvoir se faire représenter par un membre de la localité. Nous apprenons du comté de Drummond que de nombreuses réquisitions ont été faites à Monsieur Dorion pour l’engager à se présenter. »

Référence
L’Ère Nouvelle (3 juin 1861): 2, col. 4.
5 No d'identification : 3638 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Mort de Monsieur J. B. E. Dorion », représentant des comtés de Drummond et d’Arthabaska.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (6 novembre 1866): 3, col. 2.
6 No d'identification : 4349 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Électeurs des comtés de Drummond et d’Arthabaska, nous allons vous raconter une petite histoire qui vous édifiera sur le compte de votre député. Pendant quatre années consécutives, Monsieur Dorion a parcouru toutes les campagnes de sa division électorale, anathématisant partout Monsieur Dunkin, le montrant au peuple comme un vendu, un pillard, un corrupteur et un corrompu, et demandant au ciel de laisser tomber sur la tête de ce grand criminel toutes les foudres possibles.

Électeurs des comtés de Drummond et Arthabaska, vous vous rappelez encore les paroles amères que Monsieur Dorion lançait contre un député qui avait “retourné son capot”, et comment il l’accablait de noms affreux.

Aujourd’hui que pour un motif d’ambition déçue, Monsieur Dunkin a abandonné le grand parti national pour aller se ranger dans la phalange des ennemis de nos intérêts, Monsieur Dorion ne lui reproche pas d’avoir déserté son drapeau; au contraire il l’encense, il voyage avec lui bras dessus dessous, il se traîne à ses pieds et les couvre de ses baisers.

Électeurs, prenez note de ce fait, qui devra vous servir en temps et lieu. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (12 septembre 1865): 2, col. 5.
7 No d'identification : 14284 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Monsieur J.B.E. Dorion fut invité à donner un discours sur les institutions politiques et sociales du Canada, de certaines réformes que l’on devrait invoquer: de l’indépendance du pays et de son annexion aux États-Unis.
Résolution de remerciement à Monsieur Dorion.
J.N. Bureau, président.
Trois-Rivières, 12 mai 1851.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (17 mai 1851): 2, col. 2-3.