Acteur (nom propre) :
1 No d'identification : 1359 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Lettre de maître Duplessis, demandant l’usage gratuit du terrain de base-ball, situé sur le terrain de l’Exposition, pour la saison de l’été prochain. M. Duplessis considère que ce sport est bon pour la population de la ville, d’autant plus qu’elle est majoritairement ouvrière. Elle a besoin de se récréer après le travail.

Le terrain est loué à la condition que soit payé 10% des recettes brutes provenant des droits d’entrée.

Référence
Archives municipales de Trois-Rivières. Conseil municipal, Registre des comités permanents de Trois-Rivières, 26 mars 1923.
2 No d'identification : 3474 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Sir Adolphe P. Caron était jeudi dernier en cette ville pour affaires personnelles. M. Duplessis, député de St-Maurice et quelques autres amis ont profité de l’occasion pour lui faire visiter la chute de [Shawinigan], l’honorable ministre de la milice a été enthousiasmé de cette merveille du St-Maurice et s’est promis d’y retourner passer quelques jours de villégiature à la prochaine belle saison.
Le fait est que la beauté de la cataracte, les splendides forêts qui l’entourent, le spacieux hôtel qui vient d’être bâti et les excellents chemins qui y conduisent offrent [plus d’attrait] et beaucoup de facilité aux visiteurs.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (22 octobre 1888): 2, col. 1.
3 No d'identification : 5020 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Ventes par le shérif :

- Bourassa vs Duplessis (St-Étienne) : bâtisses, circonstances et dépendances ; 5 septembre.

- Duyed vs Shortis (Trois-Rivières), le 6 septembre : maison en briques, circonstances et dépendances.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (29 août 1881): 3, col. 2.
4 No d'identification : 7650 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Salaires des gardiens de prison à Trois-Rivières (réponse de l’honorable Turcotte au député Duplessis) :
- Georges Robitaille, en garde de la prison, depuis 1887 : 1,00$ par jour.
- Joseph Chevalier, gardien : 1,00$ par jour.
- Charles Ferron, gardien depuis le 1er janvier 1888 : 1,00$ par jour.
- Ons. Dumont, gardien : 1,00$ par jour.
- Cyprien Thibeault, gardien : 1,00$ par jour.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (11 février 1889): 2, col. 3.
5 No d'identification : 10691 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Il est question du rejet du bill de Monsieur Duplessis relatif à l’octroi des licences d’hôtel, d’auberges, etc., à Trois-Rivières.

Référence
«Les licences et Monsieur Turcotte», Le Trifluvien (23 mars 1889): 2, col. 1-3.
6 No d'identification : 13351 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Le sous-officier Duplessis est venu donner des cours d’instruction militaire aux jeunes miliciens du séminaire. Cet instructeur venait de St-Jean.

Élèves et autorité se sont dits satisfaits du travail accompli.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (13 juin 1887): 2, col. 4.
7 No d'identification : 14467 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Intégral :
« Acte de faillite de 1875.
Dans l’affaire de Rocheleau et Duplessis de Trois-Rivières, je, soussigné, John Fulton, comptable de la cité de Montréal, ai été nommé syndic en cette affaire.
Les créanciers sont requis de filer leurs réclamations devant moi d’hui à un mois.
John Fulton, syndic. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (24 février 1876): 4, col. 1.
8 No d'identification : 14989 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Fonderie de M. Duplessis à Trois-Rivières. (Informations sur la production et sur le procédé de fabrication.)

Référence
Gazette des Trois-Rivières (1 octobre 1846): 3, col. 1.
9 No d'identification : 22037 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
« Son Honneur le juge R.S. Cook a rendu jugement dans une cause de The Laurentide Pulp, Co., demanderesse vs. Macdonell et O’Brien, défendeurs.

La demanderesse réclamait la somme de 1216,25$ pour coupe de bois sur leurs limites. Jugement a été rendu en faveur de la demanderesse pour la somme de 566,04$ avec dépens. MM. Martel et Duplessis représentaient la demanderesse et la société Hickson Campell et Couture représentait Mrs Macdonell et O’Brien. »

Référence
«Au palais», Le Nouveau Trois-Rivières (25 février 1910): 6, col. 3.