Acteur (nom propre) :
1 No d'identification : 3309 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Une grande excursion, sous le patronage de la « Société harmonique », a lieu samedi le 9 courant. Le steamer « Castor » du Capt. Duval, partira à 8h et 1/2 p.m. pour coucher à Sorel et se rendra demain à St-Ours et à St-Denis. Il sera de retour ici dimanche soir. Le prix des billets est de 1 $.
F.N. Belcourt, président.

Référence
L’Ère Nouvelle (9 septembre 1854): 2, col. 5.
2 No d'identification : 3315 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Great Eastern.
Voyage de plaisir à Québec. Le splendide vapeur Castor fera une excursion spéciale à Québec, pour procurer l’avantage aux voyageurs de visiter le Vapeur Monstre laissant son quai à Trois-Rivières. Samedi prochain le 20 courant à sept heures du matin. Arrivant à Québec vers midi, d’où partira vers dix heures du soir, afin d’arriver à Trois-Rivières dimanche matin. Prix du passage, aller et retour avec lit 2$, sans lit 1,50$, enfant 1/2 prix, repas extra. Joseph Duval (capitaine)

Référence
«Loisir et récréation», L’Ère Nouvelle (15 juillet 1861): 3, col. 3.
3 No d'identification : 3317 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Samedi matin, le Castor chargé de joyeux excursionnistes, allant voir le Great Eastern, partait pour Québec, et tous nous sont revenus dimanche matin très satisfaits de leur voyage, malgré la pluie torrentielle qui n’a cessé de tomber samedi soir.
Le capitaine Duval dont chacun connaît l’attention et l’urbanité nous a priés d’annoncer que son joli vaisseau le Castor, passera à Trois-Rivières vendredi (demain) vers minuit faisant un second voyage de plaisir à Québec, où il sera rendu samedi matin, donnant toute la journée aux voyageurs, pour visiter le Great Eastern et repartira de Québec samedi vers dix heures du soir. Plusieurs chambres sont déjà retenues et si le temps est favorable comme aujourd’hui, il y aura foule. Connaissant tout le confort et la politesse qu’on retrouve sur le Castor nous pouvons garantir aux promeneurs un délicieux voyage. »

Référence
"loisir et récréation “le Vapeur Castor”, L’Ère Nouvelle (25 juillet 1861): 2, col. 6.
4 No d'identification : 3765 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Examens des aspirants aux grades de capitaine et de second ont eu lieu.
Jos Duval Nicolet - Joseph Alexandre, Louis Lacroix, Louis Marchand, Edmond Sauvageau, Onezime Vézina, Onésime Jourdain, Auguste Toupin, Louis Toutant, Joseph Marchand, Fabien de Langis, Hercule Carpentier, Joseph Bertrand, Louis Bertrand, Alphonse Cossette de Champlain - Trefflé Julien de Ste-Anne-de-la-Pérade - Charles Bourgeois et Joseph Bourgeois de Ste-Angèle - Eusèbe Lacoursière de Batiscan - Ces messieurs ont subi avec la plus grande distinction l’examen exigé pour le grade de capitaine.
Aucun candidat ne s’est présenté pour le grade de second.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (5 mai 1884): 2, col. 3.
5 No d'identification : 7346 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« À commencer dimanche, le 30 du courant et pour le reste de la saison, le Castor quittera Trois-Rivières, tous les dimanches et mercredis à 1:30 heures p.m. au lieu de 3 heures comme ci-devant. Et le port de St-François, à 2 heures p.m.

Capt. Jos. Duval
Trois-Rivières, 24 octobre 1852. »

Référence
«Vapeur Castor, changement d’heures», L’Ère Nouvelle (24 octobre 1859): 3, col. 3.
6 No d'identification : 7353 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Résumé :
Le vapeur le Trois-Rivières est arrivé hier de Sorel où il a été repeint à neuf. Le commandant, Joseph Duval, a avec lui un des meilleurs équipages.
Compagnie Richelieu est la grande responsable de ce bon service et le confort qu’elle donne au public.

Référence
L’Ère Nouvelle (18 avril 1864): 2, col. 3.
7 No d'identification : 7354 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Changement d’heure de départ du vapeur “Colombia”, capitaine J. Duval. À partir de mercredi le 4 octobre courant le vapeur Colombia laissera Trois-Rivières pour Montréal, tous les mercredis et dimanches à une heure p.m. au lieu de deux heures, comme ci-devant.
Ol. On. Déilets, agent.
Les Trois-Rivières, 2 octobre 1865. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (3 octobre 1865): 3, col. 4.
8 No d'identification : 7357 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Le vapeur “Colombia” nous est arrivé de Sorel samedi dernier à 6 heures de l’après-midi, tout orné de pavillons. Le capitaine Duval dont tous les voyageurs connaissent la bienveillance en a le commandement. Il a commencé dimanche le service régulier, les passagers étaient nombreux. Une grande partie de nos marchands sont embarqués pour faire leurs achats du printemps. Le “Montréal” doit arriver ici mercredi matin et le “Québec”, le roi du St-Laurent, jeudi matin. »

Référence
«Navigation», Le Journal des Trois-Rivières (24 avril 1866): 3, col. 1.
9 No d'identification : 7420 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« La nouvelle ligne de vapeurs de la compagnie “Union” a commencé mardi soir le service entre Montréal, les Trois-Rivières et Québec. La Compagnie Richelieu a mis les vapeurs “Canada”, capitaine Emmanuel Crépeau et “Trois-Rivières”, capitaine Duval, pour faire opposition aux vapeur de la nouvelle compagnie qui sont “L’Abyssinian” et “L’Athenian”.

Ces nouveaux arrangements nécessitent les changements suivants dans les diverses lignes des bateaux de la compagnie du Richelieu : le “Berthier”, capitaine Roy, remplace le “Trois-Rivières” et fera désormais le service entre Montréal et les Trois-Rivières, le “Chambly”, capitaine Lamoureux, va à Berthier; le “Terrebonne”, capitaine Mailhot, remplace le “Chambly”, et le “Mouche à Feu” remplace le Terrebonne. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (2 juillet 1874): 2, col. 5.
10 No d'identification : 7435 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Le vapeur “Trois-Rivières”, capt. Duval, est arrivé tout pavoisé en cette ville samedi à une heure p.m.
Il y avait foule sur les quais à son arrivée. Chaque année l’arrivée du premier vapeur de la saison est saluée avec joie comme le signal de la reprise des affaires et du commerce. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (23 avril 1877): 2, col. 3.
11 No d'identification : 7437 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Le vapeur Trois-Rivières, Capt. Duval, fait maintenant trois voyages à Montréal par semaine les jours du départ sont les dimanche, mercredi et vendredi. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (7 mai 1877): 3, col. 2.
12 No d'identification : 7455 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Il est plus que probable qu’à l’ouverture de la navigation, cette année, le vapeur Trois-Rivières, Capt. Duval, n’arrêtera plus, durant son trajet d’ici à Montréal, et de Montréal à ici, aux ports intermédiaires d’Yamachiche, de la Rivière-du-Loup, de Maskinongé et de St-Barthelémy. Les seuls endroits où arrêtera le Trois-Rivières seront port St-François, Sorel et Berthier. »

Référence
La Concorde (29 mars 1882): 2, col. 6.
13 No d'identification : 7463 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Il a été décidé que le vapeur “Trois-Rivières”, capt. Duval, en reprenant sa course régulière des Trois-Rivières à Montréal, à l’ouverture de la navigation, n’arrêtera plus aux ports intermédiaires d’Yamachiche, de la Rivière-du-Loup, de Maskinongé et de St-Barthelémy. En remontant comme en descendant le fleuve il touchera le port St-François, Sorel et Berthier seulement. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (27 mars 1882): 2, col. 4.
14 No d'identification : 7465 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« C’est aujourd’hui que se tiennent les engagements des employés de la Compagnie Richelieu et Ontario et on nous informe que presque tout le même personnel a été réengagé. Dans tous les cas, il n’y aura que très peu de changements.
Le Capt. Duval, si populaire, si bien connu et dont le nom est identifié avec le “Trois-Rivières” qu’il commande depuis sa construction, a envoyé sa résignation pour raison d’âge et de santé.
Le bureau de direction n’a pas encore accepté la résignation de ce précieux employé, et si le capitaine Duval persiste à vouloir prendre un repos bien mérité, la compagnie se propose dit-on, de le retenir à son emploi en lui conservant son grade.
Il sera capitaine de réserve pour les excursions spéciales et les vacances temporaires. Le capitaine Duval s’occupe de la navigation sur le St-Laurent depuis 35 ou 40 ans.
C’est un employé modèle, universellement estimé du public voyageur et nous sommes heureux de profiter de l’occasion qui se présente pour lui décerner les éloges qui lui ont valu une carrière longue et méritante. »

Référence
Le Constitutionnel (21 mars 1883): 2, col. 4.
15 No d'identification : 7524 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Annonce :
Compagnie du Richelieu. Ancienne ligne reprise. Le vapeur “Trois-Rivières”, capt. Jos. Duval, a repris sa ligne régulière entre Montréal et Trois-Rivières. Heures de départ : tous les mercredis à 10 h a.m. et les dimanches après la grande messe.

Référence
Le Constitutionnel (13 novembre 1874): 3, col. 1.
16 No d'identification : 7549 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Les engagements pour la compagnie de navigation Richelieu et Ontario sont terminés. L’ancien personnel a presque tout été réengagé. Le Capt. Duval du « Trois-Rivières » a remis sa démission. Les repas sur les bateaux ont été donnés à un restaurateur de Montréal, ce qui a permis à la compagnie de ne pas engager de cuisiniers, stewards, garçons, etc.

Référence
Le Constitutionnel (21 mars 1883): 2, col. 3.
17 No d'identification : 7680 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
[...] À la nouvelle de la démission de M. Duval, le nom de M. Octave Boucher, employé de la compagnie depuis plus de quinze ans, s’est présenté à la pensée de tout le monde. M. Boucher a été commis longtemps à bord du Trois-Rivières, il connaît parfaitement le service de la ligne. En prenant charge de ce bateau, au lieu et place de M. Duval, la substitution serait à peine sensible.

Pas besoin d’ajouter que M. Octave Boucher possède à un haut degré les qualifications nécessaires tant sous le rapport des capacités que sous celui de la distinction, des manières et de la courtoisie.

Sans vouloir imposer un choix à la compagnie, nous nous faisons l’écho de l’opinion publique et nous croyons remplir un devoir en attirant une attention sérieuse sur le nom de M. Boucher.

Référence
Le Constitutionnel (6 avril 1883): 2, col. 4.
18 No d'identification : 8561 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Vapeur Castor : changement d’heures. À commencer dimanche le 30 du courant et pour le reste de la saison le Castor quitter à Trois-Rivières, tous les dimanches et mercredis à 1 h 30 p.m. au lieu de 3 heures comme ci-devant. Et le pont St-François, à 2 heures p.m. capt. Jos. Duval.

Référence
L’Ère Nouvelle (24 octobre 1859): 3, col. 3.
19 No d'identification : 8731 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Nous avons eu le plaisir de voir aborder au quai de la compagnie du Richelieu, hier midi, le Trois-Rivières, toujours commandé par l’aimable et galant capitaine Duval, si bien secondé par M. Crépeau. Le capitaine Duval a toujours chaque année les honneurs de l’ouverture de la navigation aux Trois-Rivières. Le bateau présentait un air coquet qui nous invitait malgré nous à se [sic] rendre à Montréal. Une centaine de passagers sont embarqués parmi lesquels on comptait un bon nombre de nos marchands. Le Trois-Rivières en partant de Sorel a rencontré une banquise de glace retenue par le vent qui a brisé quelques palettes d’une de ses roues. L’eau est montée considérablement ici depuis quelques jours. Elle couvre quais. À Montréal elle est montée jusqu’à six pieds. Elle est bien descendue depuis hier et l’on espère que vers la fin de la semaine le Montréal et le Québec pourront commencer leurs voyages. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (21 avril 1870): 2, col. 2.
20 No d'identification : 8736 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« L’actif Capt. du “Trois-Rivières”, M. Duval, a commencé depuis quelques jours la toilette de son vapeur. On travaille activement à faire tous les travaux de réparation et de gréement.
Le “Trois-Rivières” sera peinturé à neuf et équipé avec son luxe habituel.
Il y a beaucoup d’activité en ce moment dans la branche est du St-Maurice où toute la flotte qui s’est réfugiée là l’automne dernier attend à grande hâte l’ouverture de la navigation. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (3 avril 1873): 3, col. 2.
21 No d'identification : 8756 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Hier, 10 avril courant, les vapeurs Trois-Rivières, Capt. Duval, et Cultivateur, Capt. Collet, arrivaient tout pavoisés dans notre port, venant de Montréal.
Une foule nombreuse de citoyens était venue sur les quais pour saluer l’ouverture de la navigation.
Ces vapeurs prennent dès maintenant leur ligne régulière. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (11 avril 1878): 3, col. 1.
22 No d'identification : 9734 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
La vigne de Capitaine Duval de port St-François semble très prometteuse. Il a plus de 1 800 plants et compte récolter près de 8 000 livres de raisins. Ces plants ont été achetés à Montréal.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (22 août 1881): 2, col. 5.