Acteur (nom propre) : Gélinas, [M.]
1 No d'identification : 2267 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Lecture est donnée d’un projet de contrat entre la Shawinigan Water and Power Co. et la corporation pour la cession des rues Georges et Summit. Le conseil n’est pas d’accord quant à la clause se rapportant au posage des poteaux dans les dites rues. Proposé par Monsieur l’échevin Dufresne, secondé par Monsieur l’échevin Gélinas, que Monsieur le maire et Monsieur le secrétaire soient autorisés à signer ce contrat après qu’il aura été soumis à l’examen de Monsieur le gérant.

Le secrétaire produit les comptes de la Shawinigan Water and Power Co. couvrant les travaux de pavage et d’égouts dans les rues Cannaught et Summit, s’élevant respectivement à 26 112,87$ et 905,50$. Proposé par Monsieur l’échevin Dufresne, secondé par Monsieur l’échevin Dessaules, que ces comptes soient approuvés pour payement. »

Référence
Shawinigan Falls Review, 1, 19 (31 mai 1921): 24.
2 No d'identification : 4937 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Résumé : incendie à Trois-Rivières dans la nuit de lundi qui a détruit tout un pâté de maisons en bois au coin de rues Notre-Dame et des Forges près du marché. En 2 ou 3 heures l’incendie fut maîtrisé.
Les magasins incendiés sont ceux de MM. Gélinas et Gauthier, marchandises sèches, L. Lesieur, manchonnier [sic], Ed. Godin, chaussures. Les assurances couvrent en partie les pertes.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (21 janvier 1886): 2, col. 4.
3 No d'identification : 5792 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
CC no 161 Bournival vs Gélinas, St-Étienne nos 411 et 412 du cadastre avec bâtisses dessus construites, circonstances et dépendances.

Vente au bureau du registrateur du comté de St-Maurice en la cité des Trois-Rivières, 12 avril à 10:00 a.m.

Charles Dumoulin, shérif.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (7 avril 1884): 3, col. 2.
4 No d'identification : 5808 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
CC no 1, Lacroix vs Hart, Trois-Rivières, partie no 2137 du cadastre. Vente au bureau du shérif, à Trois-Rivières, le 4 septembre à 10:00 a.m.

CC no 263, Mailhot vs Hart, St-Maurice, nos 512, 513 et 514 du cadastre, vente à la porte de l’église St-Maurice, le 9 septembre à 10:00 a.m.

CC no 384, Beaudry et al. vs Hart, Trois-Rivières moitié nord-ouest du no 707A du cadastre avec les bâtisses, circonstances et dépendances. Vente au bureau du shérif à Trois-Rivières le 10 septembre à 10:00 a.m.

CS no 63 Cunningham vs Gélinas, Trois-Rivières no 289 du cadastre avec bâtisses, circonstances et dépendances. Vente au bureau du shérif à Trois-Rivières, le 17 septembre prochain à 10:00 a.m.

Charles Dumoulin, shérif.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (1 septembre 1884): 3, col. 1.
5 No d'identification : 6282 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Gélinas vs Boisvert : à Yamachiche le 13 décembre : 1 terrain

Robichon vs Neault et al. : à St-Maurice, 14 décembre : 1 terrain

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (6 décembre 1886): 3, col. 1.
6 No d'identification : 6298 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Melançon vs Gélinas (Trois-Rivières, 5 mars) : 1 terre avec maison.

Latulippe vs Lacoursière et al. (Batiscan, 7 mars) : 1 lot avec bâtisses, circonstances et dépendances.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (28 février 1887): 3, col. 1.
7 No d'identification : 6943 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Nous avons eu le plaisir d’assister à l’examen de Noël de l’académie du Sacré-Coeur, tenue par Monsieur Gélinas, en la paroisse du Cap-de-la-Madeleine.

Cette académie, fondée depuis quelques mois seulement et indépendante, est fréquentée par au-delà de 25 élèves, qui nous ont prouvé à l’évidence les progrès qu’un maître habile et expérimenté, [peut faire faire] dans un si court espace de temps.

Cette académie a été fondée par Monsieur J. B. Normand. Nous remarquions à la séance plusieurs dames de la ville et de la paroisse, ainsi que deux commissaires d’écoles, Messieurs Lonval et Cadotte, et plusieurs autres citoyens, venus pour constater personnellement les progrès que les enfants avaient faits sous l’habile direction de Monsieur Gélinas.

Monsieur Gélinas possède bien plusieurs langues, le français, l’anglais, l’espagnol, l’italien et le grec, nous encourageons les pères et mères à lui confier l’éducation de leurs enfants, persuadés qu’ils n’auront aucun reproche à nous adresser. Cette académie est tenue par Monsieur Gélinas en la paroisse du Cap-de-la-Madeleine, près des ponts du St-Maurice. »

Référence
La Concorde (5 janvier 1880): 2, col. 5.
8 No d'identification : 8034 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Messieurs Gélinas et Tremblay viennent d’ouvrir à Shawinigan un bureau de placement qui va être d’un grand secours aux ouvriers qui désirent travailler à cet endroit. Au lieu de faire un voyage inutile, il n’y aura qu’à écrire à ces messieurs qui fourniront tous les renseignements possibles quant à la pension, le prix des loyers, le prix des terrains, etc. etc.

Messieurs Gélinas et Tremblay, s’occuperont aussi de collection, ventes de meubles et immeubles, d’assurances etc. etc. Ils sont tous deux très favorablement connus dans la région et nous sommes sûrs qu’ils feront un succès de cette nouvelle entreprise. »

Référence
«Échos de la Ville et du District», Le Trifluvien (8 mai 1900): 3, col. 4.
9 No d'identification : 10141 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Intégral et complet :
Proposé par M. L’échevin Dessaulles, secondé par M. l’échevin Gélinas, qu’une résolution soit passée autorisant le secrétaire à remettre 1,10$ de taxes à tous ceux qui ont payé 2,70$. Adoptée. Shawinigan Falls.

Référence
Shawinigan Falls Review, 1, 17 (30 avril 1921): 26.
10 No d'identification : 10142 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
M. le maire fait rapport qu’au premier mai deviendra due la somme de 31 966,26 représentant les intérêts sur débentures de tous les règlements d’emprunt. Un résolution est passée autorisant la corporation à faire un emprunt de deux mois à la Banque Nationale pour le montant de 32 000$ afin de couvrir ces intérêts. Proposé par M. l’échevin Gélinas, secondé par M. l’échevin Dessaulles. Shawinigan Falls.

Référence
Shawinigan Falls Review, 1, 17 (30 avril 1921): 31.
11 No d'identification : 10702 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Messieurs Gélinas et Pagé ont déclaré au conseil de ville qu’ils entendaient qu’à l’avenir le règlement des licences soit rigoureusement observé, rencontrant ainsi le voeu de la partie saine de la population.

Référence
«Deux déclarations», Le Bien Public (23 juillet 1909): 1, col. 1-2.
12 No d'identification : 10820 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Nous apprenons que les Messieurs Gélinas ont obtenu du conseil de ville la permission de construire, avec l’aide [de] la corporation, une salle dans le haut du marché, où ils tiendront constamment ouverts un dépôt et un magasin des meubles qu’il fabriquent à leur manufacture. »

Référence
Le Constitutionnel (22 décembre 1873): 2, col. 4.
13 No d'identification : 11539 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
L’auteur affirme que la tempérance a triomphé lors des dernières élections et que les déclarations de Messieurs Gélinas et Pagé, sur l’observation du règlement des licences, sont de bon augure pour l’avenir.

Signé: Par Fondeval

Référence
«C’est beaucoup», Le Bien Public (23 juillet 1909): 1, col. 3-4.
14 No d'identification : 11724 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Résumé :
Le conseil de ville a accordé :
1. Un bonus de 35 000$ à un manufacturier de chaussures de Montréal, M. Richard Smardon, à 3 conditions : bâtir une manufacture de 15 000$, y mettre un outillage de 20 000$ et engager 180 personnes au moins pendant 300 jours par an.
2. Un bonus de 5000$ à MM. Gélinas qui ont perdu leur manufacture de pelles à la suite d’un incendie.
3. Deux exemptions de taxes pour 10 ans pour ces 2 manufacturiers.
Les contribuables seront appelés à se prononcer bientôt sur ces subsides.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (5 mars 1888): 2, col. 5.
15 No d'identification : 12345 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« La vie est bonne, parait-il, aux Trois-Rivières pour les institutions de toute sorte.

Quand on voit le collège faire construire un confortable trottoir autour du Platon; quand on voit le collège faire poser des paratonnerres de première qualité; de la fabrique de Messieurs Bellefeuille et Gélinas, sur chacun des granges et bâtiments de sa magnifique ferme; quand on le voit faire construire une maison en briques de quarante pieds de profondeur sur sa ferme pour y loger son fermier et se réserver une chambre de douze pieds pour les messieurs du collège qui désireraient aller respirer l’air pur de la campagne; il faut conclure que la vie est bonne ici pour les institutions. Et, ma foi, nous ne voyons pas que les Trifluviens auraient à s’en plaindre. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (2 juin 1870): 3, col. 2.
16 No d'identification : 12765 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Atkinson vs Baptist: question d’arpentage.
Gélinas vs Bourassa: poursuite pour une promesse de vente.
Dorais vs Marchand: foin de mauvais qualité.
Ross et al. vs Dusablon: transferts de parts d’assurance.
Bureau vs Gailloux: question de bornes.
Panneton vs corporation de Trois-Rivières: ville a fait annoncer des propriétés en vente pour taxes. Le demandeur estime que ces taxes étaient acquittées et que la Ville avait chargé des intérêts.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (12 avril 1883): 2, col. 3-4.
17 No d'identification : 12873 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Robitaille, Dawson vs McDonald, Tessier et Pouliot T.S. question de saisie. Arrêt.

Pentland vs Dufresne et al. sur la nullité de la vente judiciaire d’un cheval.

Dutremblay vs Dufort, action de 6 000$ d’un mari contre sa femme.

Banque Union vs Gilbault et Gélinas, question de frais.

Robitaille vs Dawson, McDonald, demandeur par reprise d’instance.

Durocher vs O. Hamel, billets promissoires (320$).

Turcotte vs T. Beaulieu, billet (132$).

Vict. Dessert vs F.X. Cloutier et Jos. Thérien, poursuite en partage et licitation (immeuble).

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (3 mai 1886): 2, col. 4-5.
18 No d'identification : 15485 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Intégral :
« C’est avec plaisir que nous constatons le succès éclatant qu’obtiennent les messieurs Gélinas avec la manufacture de meubles qu’ils viennent d’établir, au pied du coteau St-Louis. Ce nouvel établissement industriel est en pleine opération et les commandes sont tellement nombreuses qu’il ne peut fournir. Il y a une vingtaine de personnes employées dans cette boutique et le nombre sera bientôt augmenté. Tout le mécanisme, dirigé par M. Richard Gélinas, fonctionne parfaitement et sans effort. Nous n’avons pas besoin de leur souhaiter une plus large part de patronage, car ils en ont en abondance, mais leur souhaitons de pouvoir satisfaire à toutes les demandes. »

Référence
Le Constitutionnel (13 octobre 1873): 2, col. 4.
19 No d'identification : 15487 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
MM. Gélinas, fabricants de meubles, associés à M. Bergeron, commerçant de bois.

Référence
Le Constitutionnel (1 décembre 1873): 2, col. 4.
20 No d'identification : 15733 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Intégral :
« Nouvelle manufacture de moulins à battre le grain! No 172, rue St-Roch, (près de la manufacture de meubles de M. Gélinas).
Le soussigné désire informer les cultivateurs et toutes les personnes désirant se procurer un bon moulin à battre, à aller lui rendre une visite. Les moulins qu’il confectionne sont tous faits avec les meilleurs matériaux, et par conséquent fort solides et durables ; les prix sont des plus modérés, et les conditions de ventes capables de satisfaire les plus difficiles. Toutes réparations aux vieux moulins seront aussi faites par le soussigné à des conditions des plus avantageuses.
Une visite est respectueusement sollicitée.
Hilaire Martin
Trois-Rivières, 16 juillet 1879 - 1 an. »

Référence
La Concorde (18 juillet 1879): 3, col. 3.
21 No d'identification : 21790 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
Voir : feu qui s’est déclaré à la fabrique de meuble de MM. Gélinas, rue Notre-Dame, à Trois-Rivières.

Référence
La Paix, 28 (21 février 1888): 2, col. 5.
22 No d'identification : 23795 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
Intégral, 12 lignes sur 18:
« Cette année les estacades à la tête de la Chute Shawenegan ont été tendues plus à bonne heure que de coutumes et ce fait a été cause que les nommés Caron et Gélinas ont failli se noyer.

Dans les hautes eaux, il se forme des courants si forts que les estacades enfoncent tout à coup sous l’eau, ce qui met en peine la vue des personnes proposées à la garde des estacades [...] »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (10 juin 1880): 3, col. 1.
23 No d'identification : 13896 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
C.C. no 528 Gervais et Vadeboncoeur, Trois-Rivières, no 1661 au cadastre, avec une maison et autres dépendances dessus construites.
Vente au bureau du shérif, en la cité des Trois-Rivières le 27 janvier courant, à 10 heures a.m.
C.C. no 64 Gélinas et Poulin, Trois-Rivières no 289 du cadastre avec maison dessus circonstances et dépendances.
Vente au bureau du shérif en la cité des Trois-Rivières le 7 février prochain, à 10 heures a.m.
C. Dumoulin

Référence
«Vente par le Shérif», Le Journal des Trois-Rivières (24 janvier 1881): 2, col. 5.