Acteur (nom propre) : Gouin, George Alexandre
1 No d'identification : 3239 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Candidature de Monsieur G. A. Gouin pour le parti conservateur dans le comté de Trois-Rivières.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (21 juin 1875): 2, col. 1-2.
2 No d'identification : 3242 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Lettre d’un candidat G. A. Gouin aux électeurs de Trois-Rivières.

Référence
Le Constitutionnel (28 juin 1875): 3, col. 2.
3 No d'identification : 3243 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Assemblée contradictoire entre Messieurs Malhiot et Gouin, les deux candidats dans le comté de Trois-Rivières pour les élections provinciales.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (1 juillet 1875): 2, col. 3-4.
4 No d'identification : 3244 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Noms des électeurs qui ont mis en nomination Gouin dans Trois-Rivières.

Référence
Le Constitutionnel (2 juillet 1875): 2, col. 2.
5 No d'identification : 3245 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
L’honorable Henri Gédéon Malhiot de Trois-Rivières, avocat et commissaire des Terres de la Couronne, candidat aux élections provinciales dans Trois-Rivières, a nommé Jean-Baptiste Ludger Hould, écuyier, avocat, son agent.

George Alexandre Gouin, commerçant de bois, candidat dans Trois-Rivières, a nommé Joseph Télesphore Méthot, commis, son agent.

Référence
Le Constitutionnel (2 juillet 1875): 3, col. 1.
6 No d'identification : 3253 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Il s’est donné en cette ville, 1128 votes dont 621 pour l’honorable Malhiot et 507 pour Monsieur Gouin. Il ne s’est jamais donné autant de voix. Le nombre de bulletins nuls est d’environ 20. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (8 juillet 1875): 2, col. 3.
7 No d'identification : 3271 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Le dernier numéro de la “Gazette officielle de Québec” publie un état des dépenses faites par un certain nombre de députés lors des récentes élections...

Monsieur Gouin candidat aux Trois-Rivières, 73,28$ et son adversaire l’honorable Monsieur Malhiot, 111,75$ »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (20 septembre 1875): 3, col. 1.
8 No d'identification : 3691 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Les rails volés du Loop-Line sont maintenant restituées à la ville de Trois-Rivières.

Perte de crédibilité de Geo. A. Gouin suite à l’assemblée politique de M. Turcotte.

Référence
La Concorde (29 novembre 1880): 2, col. 4.
9 No d'identification : 3840 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Exemple d’un bulletin de vote. Le X est placé devant G. A. Gouin.

Référence
Le Constitutionnel (2 juillet 1875): 2, col. 5.
10 No d'identification : 12118 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Intégral :
Il sera fait application, à la prochaine session du Parlement de Québec, pour détacher de la cité de Trois-Rivières la partie de la dite cité comprise depuis les terres de George A. Gouin et Joseph Napoléon Bureau, inclusivement, jusqu’à la ligne séparant la dite cité de la municipalité de la paroisse de Trois-Rivières, et l’annexion à la dite municipalité de la paroisse de Trois-Rivières, pour toutes les fins municipales et scolaires.

Référence
Le Constitutionnel, 32 (19 août 1869): 3, col. 3.
11 No d'identification : 13858 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Tous les citoyens sont invités à une importante séance du conseil de ville de Trois-Rivières.

Le litige se rapporte à des contrats accordés sans soumissions à Géo. A. Gouin. Gouin ferait de gros bénéfices aux dépens de la corporation.

Référence
La Concorde (15 octobre 1880): 2, col. 4.
12 No d'identification : 13859 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Polémique entre le conseiller Vanasse et La Concorde au sujet de l’affermage d’une grande partie de la commune à Monsieur Géo. A. Gouin.

Référence
La Concorde (18 octobre 1880): 2, col. 3.
13 No d'identification : 13872 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Biographie de G.A. Gouin « industriel » de Trois-Rivières, à la suite de son décès.

Référence
Le Constitutionnel (15 mars 1882): 3, col. 4.
14 No d'identification : 13873 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Biographie de G.A. Gouin, homme d’affaires de Trois-Rivières décédé le 14 mars dernier.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (16 mars 1882): 2, col. 4.
15 No d'identification : 21287 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
M. Adolphe Larue est un Trifluvien [...] puis il est venu ici, il y a 19 ans [vers 1868], prendre possession d’une belle ferme qui appartenait d’abord à un commerçant de bois, M. George Gouin. M. Larue est le premier colon de la Rivière-Croche [à 4 milles de l’embouchure de la Rivière Croche].

Référence
Napoléon Caron, Deux voyages sur le St-Maurice, Trois-Rivières, P.V. Ayotte, 1889: 72.
16 No d'identification : 23455 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
Procès entre George Alexandre Gouin et Alp. Dubord au sujet du refus de ce dernier de lui accorder 9 permis de coupe sur autant de limites. Le demandeur allègue qu’il avait fait application pour ces limites, par lui-même et par d’autres personnes qui lui avaient ensuite transporté leurs droits et avaient payé les droits et rentes établis. Il allègue aussi que le commissionnaire des terres de la couronne avait télégraphié au défendeur, offrant au demandeur 5 limites sur les 9, et que le demandeur a accepté cette offre pour mettre fin à ses difficultés mais qu’on refuse de lui accorder des permis pour les limites et même pour les 5 dont on lui a laissé le choix, malgré qu’on ait toujours gardé tout le prix des 9. Le défendeur présente un plaidoyer à l’effet qu’il n’est pas habilité par la loi à donner des permis de coupe.
Finalement, un jugement est rendu en faveur du défendeur.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (2 mai 1870): 2, col. 4-5.
17 No d'identification : 23456 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
Procès entre G.A. Gouin et Alph. Dubord au sujet du refus de ce dernier d’accorder des permis de coupe au premier.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (2 mai 1870): 2, col. 4-5.