Acteur (nom propre) :
1 No d'identification : 3853 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Monsieur Charles Dumoulin chargé de vendre des timbres judiciaires pour ce district vient de se voir destitué par le gouvernement Joly. C’est la manière des bons libéraux de faire du patriotisme. Lorsqu’ils partiront du pouvoir on comptera leur valeur par le nombre d’employés conservateurs qu’ils auront jetés sur le pavé pour les remplacer par leurs créatures. »

Référence
«Destitution», Le Journal des Trois-Rivières (3 octobre 1878): 3, col. 1.
2 No d'identification : 3857 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Excursion aux Piles par le premier ministre Joly et le lieutenant gouverneur.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (11 août 1879): 2, col. 1-2.
3 No d'identification : 3861 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Assemblée du premier ministre Joly à Yamachiche.

Correspondance face à cette visite.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (9 octobre 1879): 2, col. 1-2.
4 No d'identification : 4314 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Le Constitutionnel publie une lettre d’électeurs du comté de Nicolet qui dit que le docteur Turcotte, candidat dans le comté, n’a pas dit qu’il soutiendrait le coup d’État de Letellier et du ministre Joly.

Référence
Le Constitutionnel (8 avril 1878): 2, col. 2.
5 No d'identification : 4324 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Le Constitutionnel analyse le comportement du député provincial de Trois-Rivières, Arthur Turcotte, dans son appui au gouvernement Joly pour en conclure que la ville en a retiré des bénéfices.

Référence
Le Constitutionnel (5 avril 1878): 2, col. 1-2.
6 No d'identification : 12972 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Monsieur Macaire Dénéchaud a été nommé par le gouvernement Joly messager au palais de justice de cette ville. Ce ne sont probablement pas les officiers de justice qui se plaindront de la création de cette nouvelle charge qui met à leur disposition les précieux services d’un messager. C’est un luxe qu’on se refusait du temps des conservateurs. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (13 janvier 1879): 2, col. 4.
7 No d'identification : 13029 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« À la séance de la chambre, vendredi dernier, Monsieur Messier a fait passer un vilain quart d’heure à Monsieur Mousseau au sujet de la nomination des juges de paix. S’inspirant de l’Union, son organe, le chef de l’opposition a rappelé que le ministère avait nommé magistrats des personnes depuis longtemps décédées.

Notre député, Monsieur S. Dumoulin, saisit la balle au bond pour signaler certaines nominations de ce genre, faites par l’administration Joly, dont Monsieur Meunier était un des membres.

Sous cette administration, a dit Monsieur Dumoulin, une seule nomination a été faite dans le district de Trois-Rivières en qualité de juge de paix, c’est celle d’un individu qui, quelque temps auparavant, avait à purger à la prison commune du district une condamnation de six mois pour détournement [...] »

Référence
Le Constitutionnel (31 janvier 1883): 2, col. 2.
8 No d'identification : 19888 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
Intégral :
« M. S. Dumoulin (Trois-Rivières) : propose, suivant l’ordre du jour, la deuxième lecture du bill pour incorporer la compagnie des bois des terres du St-Maurice.
M. H.G. Joly (Lotbinière) : attire l’attention de la chambre sur la deuxième clause de ce bill, laquelle lui paraît accorder à des compagnies des pouvoirs illimités relativement à la construction de ce chemin de fer par tout le pays.
M. S. Dumoulin (Trois-Rivières) : dit que l’objet de son bill tente seulement de mettre la compagnie en état de relier leurs travaux à la rivière. Aucune portion des routes n’excéderait trois milles en longueur.

Adopté. »

Référence
Assemblée Législative du Québec, Débats de l’Assemblée Législative du Québec (DALQ), s.l., s.n., 1868-1870: 132.