Acteur (nom propre) :
1 No d'identification : 2522 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Il a aussi plu à Son Excellence [de] nommer Joseph Achille Blondin, de Bécancour, écuyer, registrateur pour le comté de Nicolet, en remplacement de Joseph Jutras, écuyer, qui a résigné. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (4 juin 1867): 2, col. 4.
2 No d'identification : 9302 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« À l’assemblée générale annuelle des membres de la société d’agriculture no 1 du comté de Nicolet du 26 décembre 1865 ; le comité de direction de la dite société pour 1866 a été formé comme suit, savoir :

Joseph Jutras, écuyer, de Bécancour, président
Ls. Elzéar Leblanc, écuyer, de Bécancour, vice-président
J. Achille Blondin, écuyer, de Bécancour, secrétaire-trésorier

Directeurs :
Alexis Leblanc, écuyer, de Bécancour
Antoine Buisson, écuyer, de St-Grégoire
Édouard Brassard, écuyer, de St-Grégoire
A. Genest LaBarre, écuyer, de Gentilly
H. Tourigny, écuyer, de Gentilly
André Trottier, écuyer, de St-Pierre-les-Becquets
Ambroise Béliveau, écuyer, de St-Célestin

Et les messieurs ci-après nommés furent réélus membres de la Chambre d’Agriculture du Bas-Canada ; savoir : l’Hon. V. Archambault, B. Pomroy, écuyer, Dr J.C. Taché, Dr J.O. Beaudoin. À la même assemblée il a été résolu :

1- Qu’il fut fait demande de 15 minots de graines de lin de Riga (Russie) pour cette société, sur la quantité que le gouvernement se propose de faire venir pour les semences prochaines ; la société ayant déjà 4 minots de pareilles graines qu’elle a achetés de la succession de notre regretté concitoyen Numidique Malhiot, écuyer, décédé en août dernier, l’un des directeurs des mieux inspirés de la dite société pour promouvoir le progrès de l’industrie agricole.

2- De prier l’Hon. ministre d’Agriculture de faire venir en même temps pour la dite société de 50 minots de blé de la mer Noire (Russie).

3- Qu’il soit fait acquisition pour l’usage des membres de la dite société de trois semoirs à légumes et de six machines à égrainer le blé d’Inde.

Si la société d’agriculture no 1 du comté de Nicolet, comme bien d’autres, n’a marché que lentement dans la voie du progrès et si jusqu’à présent ses efforts n’ont eu pour résultat que la distribution d’un peu d’argent entre les souscripteurs, les plus heureux aux exhibitions, et une amélioration bien sensible il est vrai, mais qui laisse encore beaucoup à désirer dans le bétail, et la très grande quantité de graines de trèfle et de mil qui se sème depuis l’établissement de cette société ; on voit par le rapport qui précède que les membres de cette société commencent à le faire entrer dans la voie des améliorations indispensables au véritable progrès de l’agriculture ; et d’après les dispositions des membres actuels de cette société, on peut espérer qu’avant longtemps, elle sera en possession pour l’usage des souscripteurs de nombreux semoirs à légumes, de machines à broyer le lin, à couper les navets et de bien d’autres instruments au moins les plus indispensables, pour la culture du lin et des produits sarclés que le comité de direction se propose d’encourager par tous les moyens en son pouvoir. »

J. Jutras, président
9 janvier 1866, Bécancour

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (16 janvier 1866): 2, col. 3.