Acteur (nom propre) : Lajoie, J. B.
1 No d'identification : 4759 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Malgré une pluie battante, la population de Trois-Rivières a fait une réception officielle à M. de Belvèze. Le maire de Trois-Rivières, J.B. Lajoie lut une adresse, suivie de la réponse de M. de Belvèze. Ces discours furent suivis par ceux de M. Charles Laberge, représentant du comté d’Iberville et par ceux de MM. Loranger, Turcotte, Laflamme et Lafrenaye. Le journaliste anonyme n’en a toutefois pas livré le teneur.

Référence
L’Ère Nouvelle (16 août 1855): 2, col. 4.
2 No d'identification : 8555 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Avis.

Les marchands de la ville des Trois-Rivières informent respectueusement leurs amis et le public en général, qu’à commencer de lundi prochain, leurs magasins seront fermés tous les soirs à huit heures précises. Trois-Rivières, 15 juillet 1848.

J. B. Pothier, J. N. O. Anderson, John Houliston, A. Larue, Joseph Giroux, François Royer, E. Duval, L. Lamy, Chs. Louthood, Jos N. Godin, J. B. Lajoie, J. U. Ritter, John Bowles, R. Lanigan, A. Bédard, John Keenan, C. P. de Champlain, A. M. Hart, P. Nourie, Chs Buisson, J. N. O. McDougall, P. Girard, S. Trudelle, C. Lafrenaye, C. B. Garceau, J. Dupré, Julien Verrette, John Prescott ».

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (15 juillet 1848): 3, col. 3.
3 No d'identification : 11810 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Résumé :
Le 19 courant, le maire de la ville de Trois-Rivières, J.B. Lajoie, ecr., convoque une assemblée publique des citoyens aux fins de venir en aide aux pauvres et nécessiteux de cette ville. Il fut résolu qu’un comité de 12 membres soit nommé, soit MM. Barnard, Dumoulin, Lottinville, Polette, Ginnis, Duval, Norcross, Toupin, le shérif Ogden, Lajoie, Caron et Dawson. Il fut également résolu que le conseil municipal accorde une somme de deniers aux nécessiteux et que les dames de la charité et autres dames de cette ville se joignent au conseil nommé pour l’aider dans son devoir.

Référence
L’Ère Nouvelle (20 décembre 1855): 3, col. 2.