Acteur (nom propre) : Laurentide Paper Co.
1 No d'identification : 2274 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Dès le début de ses opérations, la compagnie Laurentide avait fait installer des génératrices électriques pour fournir l’éclairage des habitations. Ainsi, la future ville fut pourvue d’électricité dès 1888, soit dix ou douze ans avant Trois-Rivières. »

Référence
Philippe Deschamps, La grand-mère se raconte: Dossier de travail, l’historique de Grand-Mère, Grand-Mère, Perspectives-Jeunesse, 1973: 94.
2 No d'identification : 4341 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Les dépêches nous apprennent la nouvelle suivante qui ne manque pas d’intérêt.

À la demande de M. Geo. Chahoon, le gérant de la Laurentide Paper Co., la compagnie de chemin de fer de la Vallée du St-Maurice a modifié les plans de la gare qu’elle est en train de construire, de manière que l’agent n’y réside pas. Cette nouvelle gare coûtera environ 15 000,00$.

Référence
«L’embranchement St-Maurice Valley», Le Nouveau Trois-Rivières (22 juillet 1910): 6, col. 3.
3 No d'identification : 20851 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
Les employés de l’usine de la Wayagamack déclenchent une grève pour appuyer les négociations. L’article fait aussi le point sur la situation à la Laurentide de Grand-Mère et à la Belgo de Shawinigan.

Référence
Le Nouvelliste (12 juillet 1937): 3, col. 4-5.
4 No d'identification : 20852 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
L’article fait le point sur la grève à la Wayagamack ainsi qu’à la Laurentide de Grand-Mère et à la Belgo de Shawinigan.

Référence
Le Nouvelliste (13 juillet 1937): 3, col. 6-7.
5 No d'identification : 21361 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
Intégral :
« Lundi, jour de la fête du Travail, la Laurentide Paper Co. a donné congé à ses employés. »

Référence
«La fête du travail», Le Courrier de Grand-Mère (9 septembre 1909): 3, col. 2.
6 No d'identification : 21362 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
La Laurentide Paper Co. Ltd construira une manufacture de boîtes en carton à Grand-Mère et elle réussira également à revendre son acide sulfurique après utilisation.

Référence
Le Nouveau Trois-Rivières (4 février 1910): 2, col. 2-3.
7 No d'identification : 21363 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
Intégral :
« À une assemblée générale spéciale des actionnaires de la Laurentide Paper Co. tenue ces jours derniers, ces derniers ont autorisé la direction à faire application aux autorités pour l’obtention des pouvoirs additionnels suivants :
L’incorporation d’une nouvelle compagnie avec un capital autorisé et augmenté suffisamment pour répondre aux besoins de l’avenir dans l’expansion des affaires de la compagnie dans tous ses départements. La nouvelle compagnie fera l’acquisition, aussitôt que possible, des actions et de l’actif de la Laurentide, à des conditions avantageuses pour les intéressés. La nouvelle compagnie aura, paraît-il, un capital de 10 000 000$. »

Référence
«Développement de la Laurentide Paper», Le Nouveau Trois-Rivières (12 mai 1911): 7, col. 6.
8 No d'identification : 21364 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
Les actions de Laurentide Paper Co. sont des placements sûrs et payants.

Référence
Le Nouveau Trois-Rivières (30 juin 1911): 5, col. 4-6.
9 No d'identification : 21366 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
Intégral :
« Laurentide Paper Co.
Un nouveau record dans le prix de l’acquisition de Laurentide Paper a été établi la semaine dernière, alors que le stock de la nouvelle compagnie s’est vendu à 125, ce qui équivaut à 250 pour l’ancien stock qui a juste doublé d’après les nouveaux arrangements.
La compagnie est dans une position exceptionnelle, forte et il ne s’est fait que très peu de transactions depuis que les actionnaires ont reçu leurs nouvelles allocations. »

Référence
Le Nouveau Trois-Rivières (20 octobre 1911): 1.
10 No d'identification : 22353 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
Pertes de la Laurentide Paper Co. dues aux eaux basses et à la retenue de son bois en flottage.
Article sur la régularisation des forces hydrauliques de la province, recommandations de la commission du régime des eaux courantes.
La commission croit qu’il serait aisé de retirer de cette amélioration 100 000$ dès la première année. Une enquête faite auprès des compagnies industrielles actuelles révèle que la Laurentide Paper Co. a perdu en une seule saison 19 000$ en intérêt par la retenue de son bois en flottage et 150 000$ de production par les basses eaux.

Référence
Le Nouveau Trois-Rivières (13 décembre 1912): 8, col. 1-4.
11 No d'identification : 22399 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
En 1917, le gouvernement céda à la compagnie de flottage du St-Maurice (alors appelée St-Maurice River Boom and Drive Co.) toutes ses installations et tous ses biens pour fin de flottage du bois à la condition que la compagnie les maintienne en bon état et soumette à chaque année un rapport de ses activités. Notre compagnie fut originairement désignée sous le nom de St-Maurice River Drive and Improvment Company. La formation fut une initiative des principales sociétés forestières qui flottaient alors du bois sur la rivière, soit The Laurentide Paper Company, The Grès Falls Company, The Union Bag Company, et The St-Maurice Lumber Company. La compagnie avait pour mission de faire le flottage du bois pour toutes les compagnies précipitées. Le coût était partagé entre elles au prorata de la quantité de bois appartenant à chacune d’elles. Durant les 5 premières années, chaque société membre fit tour à tour le flottage annuel en conformité avec la législation existante.

Référence
R.E. Kirkpatrick, Mémoire à la commission d’étude des problèmes juridiques de l’eau; compagnie de flottage du St-Maurice, s.l., s.n., 1969.
12 No d'identification : 23736 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
Revenu : 47 332, 02$
Perception : -36 780, 58$
Montant en souffrance : -10 551, 44$
Nombre de pièces de bois : 4 917 017
Litige : cause : c’est à cause des pertes qu’on prétend avoir souffert par la descente des billots qu’on (la Laurentide paper Co de Grand-Mère) refuse de payer le montant des impôts.
Réquisitoire en faveur de la construction de barrage pour constituer des réservoirs d’eau et contrôler le débit de la crue.
Ceux-ci ont été commencés par des fabricants du St-Maurice.

Référence
Documents de la Session (D.S.), 45, 19, RAMTP, 1910, VI, 12 (1911).