Acteur (nom propre) : Laurentide Pulp and Paper Co.
1 No d'identification : 21365 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
Intégral :
« Conseil de ville, séance du 17 juillet.
Sur représentation faite par la Laurentide Paper and Pulp Co., on modifie les charges qui étaient portées au compte de cette compagnie. »

Référence
Le Nouveau Trois-Rivières (21 juillet 1911): 6, col. 3.
2 No d'identification : 21367 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
La Laurentide Pulp and Paper possède des chantiers près du village de St-Ignace-du-Lac dans le comté de Maskinongé.

Référence
Le Nouveau Trois-Rivières (23 août 1912): 3, col. 3-6.
3 No d'identification : 21369 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
Les actions et le rapport financier de la Laurentide Pulp and Paper.

Référence
Le Nouveau Trois-Rivières (27 septembre 1912): 5, col. 5-6.
4 No d'identification : 21370 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
Hausse des actions de la Laurentide à la bourse de Montréal.

Référence
Le Nouveau Trois-Rivières (27 février 1914): 9, col. 5-7.
5 No d'identification : 21371 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
Intégral :
« Bulletin financier
Montréal, 28 février 1914.
Laurentide : l’opinion prévaut que le groupe Robert, c’est-à-dire le tramway, est en train d’accaparer la compagnie. Le petit spéculateur devrait se garder, comme une opération dangereuse, d’entrer dans une lutte aussi sérieusement.
L.G. Beaubien, agent de change. »

Référence
Le Nouveau Trois-Rivières (6 mars 1914): 3, col. 4.
6 No d'identification : 21690 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
« La localisation de ces feux (Batiscan centrale depuis 1900) furent obtenus [sic] des cartes de la Laurentides Pulp, ou de la carte plus récente des classes d’âges, établie par Consol. Il est à noter que nombre de ces feux se produisirent le long des chemins de fer au temps où les locomotives brûlaient le charbon. »

Référence
Roland St-Amand, La Géographie historique et l’exploitation forestière du bassin de la Batiscan, Mémoire de licence (géographie), Québec, Université Laval, 1966: 64.
7 No d'identification : 22631 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
La coupe du bois est terminée depuis quelques jours et les hommes du chantier ont rejoint leurs familles. Vu l’abondance de la neige, il a fallu abandonner plus tôt que d’habitude la coupe du bois et les mauvaises routes en ont rendu la sortie très difficile pour les chevaux. Ces difficultés ajoutées aux nombreuses et longues tempêtes sont cause que la production totale des coupes de la Laurentide, cet hiver, est de 20 à 30% de moins que les années ordinaires. Par contre, les coûts de provisions ajoutés aux autres difficultés de l’exploitation forestière font que le prix de revient du bois à pulpe est beaucoup plus élevé que par les années passées.

Référence
Le Digesteur (20 mars 1918).
8 No d'identification : 22756 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
Historique de plusieurs paroisses de la région tiré d’un livre d’Hormidas Mayrand: Grand’Mère: « Laurentide Pulp and Paper », La Tuque: « St-Maurice Industrial Co. », Shawinigan: nom pas mentionné.

Référence
Le Nouveau Trois-Rivières (23 août 1912): 3, col. 3-6.
9 No d'identification : 22782 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
Fusions de compagnies:

« La Wayagamack News a été inaugurée solennellement le 17 décembre 1925. La compagnie de l’île de la Potherie a alors rejoint l’industrie du papier journal, après avoir fabriqué du papier kraft depuis 1912.

En 1925, une fusion des deux compagnies de papier eut lieu dans la vallée du St-Maurice quand la St-Maurice Valley Corporation fut incorporée pour amener sous une même direction les usines à papier “Belgo” de Shawinigan Falls et St-Maurice du Cap-de-la-Madeleine.

En 1928, une deuxième fusion eut lieu quand la “Canada Power & Paper Corporation” fut incorporée pour inclure la St-Maurice Valley Corporation (les usines de Belgo et de St-Maurice) ainsi que la Laurentide à Grand-Mère. Une nouvelle réorganisation a groupé en 1931 dans la Consolidated Paper Corporation, la Wayagamack des Trois-Rivières, la St-Maurice (maintenant la Wayagamack) du Cap-de-la-Madeleine, la Belgo de Shawinigan et la Laurentide de
Grand-Mère. »

Référence
Le Nouvelliste (9 décembre 1950): 15, col. 8.
10 No d'identification : 22795 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
« Consolidated Paper corporation 1931: Actif: de l’ordre de 60 000 000 de dollars (1939). Usines: Belgo (Shawinigan); Laurentide (Grand-Mère); Port-Alfred; Wayagamack (Trois-Rivières); St-Maurice (Cap-de-la-Madeleine); Laurentide-Ottawa (scierie de Pembrooke, Ont.). Filiales: Anticosti Shipping Co; St-Maurice Valley Paper Co. (agence de vente).

Possède des intérêts dans Québec Pulp and Paper Corporation (usine de Chicoutimi) avec Price Brothers. »

Référence
Esdras Minville, La forêt, Montréal, Fides, 1944: 226.
11 No d'identification : 22808 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
L’auteur retrace les débuts de l’usine de papier de la Laurentide Company. Description des opérations de fabrication.

Référence
Auguste Désilets, La Grand’Mère, Trois-Rivières, Éditions du Bien Public, 1933: 54-60.
12 No d'identification : 23750 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
Intégral :
Le premier ministre, accompagné de l’honorable M. Mitchell et de l’honorable Taschereau, ainsi qu’un nombreux parti, est arrivé à Shawinigan Falls, samedi avant-midi sur un train spécial.
Sir Lomer Gouin et ses compagnons arrivaient du rapide de la Loutre, où le gouvernement fait construire un immense barrage en vue de régulariser les eaux sur le St-Maurice.
Le parti ministériel a visité nos usines locales et est reparti dans l’après-midi.
Le matin, sir Lomer et ses compagnons avaient visité les usines de la Laurentide Power à Grand-Mère.

Référence
«Si Lomer en ville», L’écho du St-Maurice (31 mai 1917): 1, col. 6.