Acteur (nom propre) : Legendre, Hilarion
1 No d'identification : 1884 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Le soussigné donne par les présents avis qu’il ne sera pas responsable d’aucune dette contractée en son nom.

Hilarion Légendre, arpenteur.

Référence
Le Constitutionnel (21 août 1874): 3, col. 1.
2 No d'identification : 1886 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Le soussigné ne sera responsable d’aucune dette ou compte contracté en son nom sans un ordre signé de sa main.

Hilarion Legendre, N.P.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (27 août 1874): 3, col. 2.
3 No d'identification : 2367 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Réponse de l’Assemblée législative à Son Excellence le gouverneur général datée du 12 juin 1851, relative au relevé de la rivière St-Maurice, par H. Legendre, arpenteur juré, et John Brignell arpenteur provincial.

Référence
Hilarion et John Bignell Legendre, Réponse à une adresse de l’Assemblée législative à Son Excellence le Gouverneur-Général, datée du 12 juin 1851, relative au relevé de la rivière St-Maurice, Québec, Impr. Louis Perrault, 1851.
4 No d'identification : 7838 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Annonce: « Legendre, Arcand et Arcand », arpenteurs provinciaux, rue Notre-Dame, Trois-Rivières.

Hilarion Legendre
Louis O. A. Arcand
Léon Z. Arcand.

Référence
L’Ère Nouvelle (7 janvier 1861): 3, col. 3.
5 No d'identification : 22303 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
Je n’ai vu aucun chantier fait sur la seigneurie du Cap-de-la-Madeleine. Le premier chantier de billots fait par feu Edward Grieve, il y a environ 6 ans, est sur les terres de la Couronne un peu en haut de la décharge des lacs à la Pêche; le second fait par le même est en haut du rapide Manigance sur la seigneurie de Batiscan. Plusieurs autres chantiers de billots ont été faits sur la seigneurie de Batiscan depuis le rapide Manigance à la rivière Mattawin; il a été fait aussi dans le même endroit, sur la seigneurie de Batiscan, des chantiers de boisés équarris, le nom des personnes qui ont fait ces divers chantiers il y a environ 2 ans m’est inconnu. De la rivière Mattawin à la rivière-aux-Rats, je n’ai vu aucun chantier de billots. [...] Les autres remarques, on les trouvera dans mon journal d’arpentage.

Référence
«Rapport de Hilarion Legendre arpenteur», Journaux de l’Assemblée législative du Canada, App. W.W. (1850).
6 No d'identification : 22834 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
« L’arpenteur Legendre, dans un rapport de 1870, mentionne que les bois exploités sur la Batiscan, et ses principaux tributaires, rivière à Pierre et Miquick, le furent surtout pour fournir les marchés anglais et américains. À cause de l’exportation, on ne coupait que les arbres de fort diamètre. »

Référence
Roland St-Amand, La Géographie historique et l’exploitation forestière du bassin de la Batiscan, Mémoire de licence (géographie), Québec, Université Laval, 1966: 37.
7 No d'identification : 22844 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
Instructions à Hilarion Legendre, arpenteur, pour prolonger et former la ligne de séparation entre la seigneurie du Cap-de-la-Madeleine et le terrain de la Couronne, et pour faire un relevé de la rivière St-Maurice entre Les Piles et la Rivière aux Rats. L’arpenteur mentionne quelques endroits où il y a eu des chantiers le long du St-Maurice.

Référence
«Réponse à une adresse. demandant une copie du rapport. sur le relevé de la rivière St-Maurice.», Journaux de l’Assemblée législative du Canada (1950): 5-6.
8 No d'identification : 23557 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
« Parlement provincial. Votes et délibérations. Jeudi, 12 juin 1851.

Neuf pétitions sont présentées et mises sur la table. Pétitions reçues et lues.

De F. Royer et autres, de la ville des Trois-Rivières, demandant une allocation pour la construction de glissoires sur la rivière St-Maurice.
Sur motion de M. Polette, il est voté une adresse à son excellence, demandant copies de livres, notes d’arpentage, journaux d’opérations et autres papiers et documents mentionnés dans les rapports du relevé de la rivière St-Maurice par Hilarion Legendre, arpenteur juré, depuis le 15 avril jusqu’à 2 mai 1847, et par John Bignell, arpenteur provincial, le 26 août 1847, 11 mai 1848 et qui accompagnent les dits rapports, lesquels dits rapports et les instructions pour faire le relevé de la dite rivière St-Maurice, et la carte ou plan de la dite rivière ont été mis devant cette chambre le 8 août dernier. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (21 juin 1851): 3, col. 1.