Acteur (nom propre) : Smardon (Manufacture de chaussures Smardon)
1 No d'identification : 7321 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Les usines de la Three Rivers Iron Works emploieront autant de monde que d’habitude ainsi que les différentes scieries et nous aurons en plus les employés de la manufacture Smardon et les ouvriers qui travailleront à la construction des bâtisses que vont faire élever le Séminaire, les Dames du Précieux Sang et l’Association agricole du district. »

Référence
«Échos de la Ville et du District», Le Trifluvien (29 janvier 1897): 3, col. 2.
2 No d'identification : 7644 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Un ouvrier à la construction de la manufacture Smardon est tombé et s’est brisé le « cercle du cou » (il est aujourd’hui en bonne voie de guérison).

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (29 octobre 1888): 2, col. 5.
3 No d'identification : 11603 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Une quinzaine d’ouvriers venus de Montréal pour travailler à la manufacture Smardon sont en pension au couvent de la Providence. Les bonnes soeurs ont maintenant une trentaine de pensionnaires et toutes les places sont prises. Espérons que le bazar donnera un revenu assez élevé pour permettre de terminer l’hôpital, car le manque de place se fait grandement sentir. L’encombrement est tel que l’on a dû, il y a quelque temps, donner un des parloirs à un malade. »

Référence
«Échos de la Ville et du District», Le Trifluvien (18 décembre 1888): 3, col. 1.
4 No d'identification : 15275 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Textuel et intégral :
« Les travaux à la manufacture de chaussures Smardon sont poussés avec vigueur. Les travaux d’excavation sont terminés et on commence ceux de maçonnerie. Un grand nombre d’ouvriers y sont employés. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (16 août 1888): 2, col. 2.
5 No d'identification : 15276 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Textuel et intégral :
« Les travaux de construction à la manufacture Smardon avancent rapidement ; le premier étage est terminé, et la bâtisse devra être prête le premier décembre. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (13 septembre 1888): 2, col. 5.
6 No d'identification : 15277 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Textuel :
« La construction de la manufacture Smardon avance rapidement, et avant longtemps cette nouvelle manufacture sera aussi en opération. En avant le progrès.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (8 novembre 1888): 2, col. 5.
7 No d'identification : 15280 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Textuel et intégral :
« La manufacture de chaussures de M. Smardon a été mise en opération hier après-midi. D’ici à un mois, nous dit-on, près de 200 ouvriers y seront employés. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (13 décembre 1888): 2, col. 4.
8 No d'identification : 15281 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Manufacture Smardon : « La manufacture Smardon est en opération depuis quelques jours. L’on achève d’y installer la machinerie. Une centaine de personnes travaillent déjà et après les fêtes du jour de l’An, 180 personnes seront employées. Sur ce nombre, il y aura à peu près 90 Trifluviens et 90 Montréalais. Presque tous les ouvriers de Montréal sont arrivés avec leurs familles, ce qui, du coup, a augmenté la valeur des loyers.
Dans le quartier Notre-Dame, nombre de propriétés qui étaient vacantes sont maintenant occupées, et les propriétaires ne peuvent pas suffire à la demande. Le chef d’atelier du département des hommes est un M. Lambert ; le département des femmes est conduit par mademoiselle Filteau. M. Lambert et Mlle Filteau sont tous deux canadiens-français. »

Référence
«Échos de la ville et du district», Le Trifluvien (19 décembre 1888): 3, col. 2.
9 No d'identification : 15282 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Inauguration et visite par les membres du conseil de ville à la manufacture Smardon(chaussures).

Référence
«Inauguration de la Manufacture Smardon», Le Trifluvien (22 décembre 1888): 3, col. 3.
10 No d'identification : 15283 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Textuel et intégral :
« Les opérations de la manufacture de chaussures de M. Smardon marchent déjà assez rapidement, mais l’outillage n’est pas encore installé pour employer toutes les mains nécessaires et la chose ne sera pas terminée qu’après les fêtes.
Nous sommes heureux de constater que le chef d’atelier de cette grande opération est un Canadien français, M. Adélard Lambert, qui par son habileté et ses talents a su arriver à cette belle position. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (27 décembre 1888): 3, col. 1.
11 No d'identification : 15289 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Intégral :
« La manufacture de M. R. Smardon a repris ses opérations hier matin. Les affaires sont faites sous la raison sociale, R. Smardon et fils. Nous saluons avec joie cette reprise et nous espérons qu’elle contribuera à donner un peu plus d’activité aux affaires. »

Référence
«Échos de la ville et du district», Le Trifluvien (10 mai 1893): 3, col. 5.
12 No d'identification : 15290 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Les cordonniers du chevalier du travail travaillant à la manufacture R. Smardon demandent une réduction pour les arrérages de taxes.

Référence
Archives municipales de Trois-Rivières. Conseil municipal, Procédés du conseil municipal de Trois-Rivières, 1 décembre 1894.
13 No d'identification : 15295 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« M. Smardon a fait cession de ses biens pour le bénéfice de ses créanciers, le 6 février 1896 et sa manufacture est fermée depuis cette date. »

Référence
Archives municipales de Trois-Rivières. Conseil municipal, Procédés du conseil municipal de Trois-Rivières, 1 février 1896.
14 No d'identification : 15296 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Il est question ici de remettre en opération la manufacture.

Référence
«La manufacture Smardon», Le Trifluvien (25 août 1896): 2, col. 1-2.
15 No d'identification : 11725 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Textuel :
Lundi dernier, le conseil de cette ville a adopté les règlements accordant 5000$ à MM. Gélinas et frère pour rebâtir leur établissement et 35 000$ à M. Smardon de Montréal pour l’établissement en cette ville d’une manufacture de chaussures.
Ces règlements seront publiés et les propriétaires de la cité seront invités à ratifier l’action du conseil ou la désapprouver.
Ces règlements ne seront en vigueur que s’ils sont acceptés par la majorité des propriétaires.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (22 mars 1888): 2, col. 4.
16 No d'identification : 13815 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Résumé :
M. Smardon (celui qui est à construire une manufacture de chaussures) a acheté la propriété de P.E. Panneton pour la somme de 6000$.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (6 août 1888): 2, col. 3.