Acteur (nom propre) :
1 No d'identification : 5701 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Par proclamation du 22 décembre 1860, le pont de St-Maurice cesse d’être sous le contrôle du commissaire des Travaux publics, mais le bail accordé pour les 15 ans, à partir du 31 mai 1851, à Edouard Normand, l’autorisant à prélever des péages, continuera jusqu’à son expiration. »

Référence
«Pont de St-Maurice», L’Ère Nouvelle (14 janvier 1861): 3, col. 2.
2 No d'identification : 5707 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Edouard Normand est le propriétaire des ponts du St-Maurice.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (16 octobre 1868): 2, col. 5.
3 No d'identification : 5738 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Par mesure de prudence, les ponts du St-Maurice seront fermés prochainement. La vigilance incessante et les soins expérimentés de M. Edouard Normand ont fait durer ces ponts plus longtemps. [...]
Il est grand temps de se remuer et d’aviser des moyens de reconstruire les ponts.

Référence
Le Constitutionnel (18 mai 1874): 2, col. 3.
4 No d'identification : 5743 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Les ponts du St-Maurice ont été fermés et Trois-Rivières reste maintenant privé de communication sûre et facile avec le comté de Champlain. La vigilance incessante et les soins expérimentés de M. Edouard Normand ont fait durer ces ponts plus qu’aucun autre de ceux qui avaient été construits dans le même temps. Nous avons, à plusieurs reprises déjà, fait appel au gouvernement pour la reconstruction des ponts [...] Nous ne voulons pas faire un crime au gouvernement local de n’avoir pas encore reconstruit les ponts du St-Maurice. Le besoin jusqu’à cette année, n’en a pas été des plus urgent. Mais depuis un mois ils sont fermés, et notre commerce commence à en éprouver les tristes effets. Les habitants du comté de Champlain, qui venaient régulièrement approvisionner nos marchés, ne se montrent presque plus à Trois-Rivières depuis cette fatale époque. »

Référence
«Les ponts du St-Maurice», Le Constitutionnel (15 juin 1874): 2, col. 1.
5 No d'identification : 5766 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Propos en faveur de Edouard Normand, responsable des ponts du St-Maurice, que le Journal de Trois-Rivières accuse de mauvaise administration.

Référence
Le Constitutionnel (24 février 1875): 2, col. 2.
6 No d'identification : 5788 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Le Journal des Trois-Rivières répond à une demande du Constitutionnel à propos de la reprise des chaînes, par M. Normand, qu’il fait poser sur les ponts du St-Maurice.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (5 mai 1875): 2, col. 3-4.
7 No d'identification : 11625 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
19 avril 1865:
Dans une lettre de Monsieur Edouard Normand, président du comité de charité, à la supérieure des Soeurs de la Providence à Montréal, celui-ci précise:
« Nous travaillons actuellement à mettre entre les mains de vos bonnes Soeurs l’établissement des enfants trouvés. »

Référence
Soeur Marie-Madeleine, Centenaire de l’arrivée des Soeurs de la Providence à Trois-Rivières: 1864-1964, Trois-Rivières, s.n., 1965: 20.
8 No d'identification : 13853 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Le Constitutionnel annonce le décès d’Édouard Normand, industriel et en donne quelques notices biographiques.

Référence
Le Constitutionnel (17 septembre 1879): 2, col. 2-3.
9 No d'identification : 13854 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Les funérailles de Monsieur Edouard Normand ont eu lieu, hier, à la cathédrale.

La foule immense qui composait le cortège funèbre prouve l’estime et la considération dont il jouissait.

Les porteurs des coins du poêle étaient Son Honneur le juge Polette, Messieurs les docteurs Badeau, père, et Gilmour, Messieurs F. Lottinville, Dominique Dufresne et Casimir Gélinas.

La levée du corps fut faite par le révérend Messire Rheault et la messe fut célébrée par le révérend Messire Gouin, curé de St-Stanislas, l’absoute fut faite par Sa Grandeur Monseigneur Laflèche.

On remarquait dans le choeur, les révérends Messieurs Panneton, Prince, Comeau, Richard, Ling, Tessier, Chapdelaine, Duguay, etc.

Le corps du regretté défunt a été déposé dans une voûte, dans la cathédrale, à la tête de la tombe de feu Monsieur le juge Mondelet.

R.I.P. »

Référence
La Concorde (19 septembre 1879): 3, col. 2.
10 No d'identification : 22134 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
Notice biographique à la mort de M. Edouard Normand, important entrepreneur de Trois-Rivières.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (18 septembre 1879): 2, col. 3.
11 No d'identification : 5714 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« On nous assure que M. Normand a l’intention de faire une demande de 300 $ (livres) au conseil de ville pour faire des réparations sur le pont St-Maurice. La corporation n’a rien à faire avec les réparations du pont St-Maurice qui sont uniquement à la charge de ceux qui en ont eu l’administration pour quelques sous et qui y ont fait leur petite fortune.
Nous croyons que le temps est arrivé de contrôler sévèrement l’emploi des deniers de la corporation, qui sont les nôtres. Les citoyens en général montrent trop d’apathie pour les affaires municipales et n’assistent pas assez souvent aux séances. Nous allons en arriver bientôt à des taxes énormes, si nous n’y prenons garde.
C’est le temps plus que jamais de surveiller l’administration de notre conseil de ville. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (17 juillet 1871): 2, col. 4.