Acteur (nom propre) : Parker, [M.]
1 No d'identification : 12883 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Banque Union vs Parker: « demande est faite aux fins de contraindre le défendeur Parker à transporter à la demanderesse l’adjudication, faite au nom de Parker, des propriétés immobilières vendues par les liquidateurs de la “Beaver Lumber Company”. »

Foucault vs Giroux: « action en dommages pour fausse arrestation et propos diffamatoires. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (16 décembre 1886): 2, col. 4-5.
2 No d'identification : 20805 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
Intégral :
« Il se fait un grand mouvement relativement au projet de construire un embranchement de chemin de fer de la gare de cette ville à Hunterstown. Dans ce cas les scieries de la compagnie de Hunterstown et de MM. Tyler et Parker seraient transportées dans le haut du comté pour faire usage des immenses pouvoirs d’eau qui se trouvent sur la rivière d’Yamachiche et la rivière du Loup; chose qui serait d’une grande économie, tant pour les chauffages d’engins que pour la dérive de billots. »

Référence
«Notes locales», Courrier de Maskinongé (11 novembre 1880): 2, col. 4.
3 No d'identification : 21351 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
Lacs et rivières dans le canton Radnor et la seigneurie du Cap-de-la-Madeleine.

J’ai remarqué des érablières des lacs à la Pêche où quelques-unes sont exploitées. Les hauteurs entre le lac Fou et lac Bouchard sont couronnées de beau bois franc, où l’on voit du chêne. On a commencé à exploiter le cèdre près du lac Bouchard. Bien que le cèdre se rencontre d’ordinaire dans les savanes, on voit en maints endroits dans la région décrite à ce rapport des cédrières considérables sur les hauteurs. J’ai mesuré un cèdre de onze pieds de circonférence.

J’ai remarqué à partir du lac Bouchard en descendant à la rivière à la Pêche, les vestiges d’un chemin que le gouvernement a fait construire, il y a plus de 15 ans, avec un pont de 24 pieds d’arche, encore solide. On voit un commencement de défrichement au lac Étienne, un autre au lac Parker, un troisième au premier lac à la Pêche, où se trouve un assez bon logement que MM. Boyer, Parker et Cie ont fait bâtir. Ces MM. ont aussi fait commencer une construction sur le lac Fou.

Il y a maintenant une chaîne d’établissements de colons, depuis Les Piles, à venir au lac du Français, ou 4ième lac à la Pêche, environ 6 milles de distance, et dans les limites de la nouvelle paroisse des Piles. Cela s’est tout fait depuis environ 10 ans, et vu le développement que prend ici le commerce de bois et la facilité croissante des communications, la région des lacs et rivières que j’ai relevée d’après vos instructions sera recherchée pour les fins de la colonisation et fournira le site à de nouvelles paroisses [...]

Référence
Département des terres de la Couronne et Commission géologique du Canada, Description des cantons arpentés et des territoires explorés de la province de Québec: extraits des rapports officiels d’arpentages qui se trouvent au département des terres ainsi que de ceux de la commission géologique du Canada et autres sources officielles, Québec, Imprimeur de la Reine, 1889, 18 août: 503.