Acteur (nom propre) : Polette, [Mme]
1 No d'identification : 11693 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Grand bazar en faveur du collège des Trois-Rivières. Sous le patronage de Madame la mairesse, de Dame Valières de St-Réal, des Dames Polette, Mailhot et McDougall. Association des Dames Charitables des Trois-Rivières.

Référence
Le Constitutionnel (16 décembre 1874): 3, col. 2.
2 No d'identification : 11694 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Le bazar annuel de l’association des Dames de Charité de cette ville aura lieu comme de l’ordinaire à l’hôtel de ville lundi 22 janvier prochain et les jours suivants. Le produit, d’après l’avis de sa grandeur Monseigneur des Trois-Rivières, en sera partagé entre le séminaire et les Révérendes Soeurs de la Providence.

Toutes personnes qui voudront bien contribuer à cette bonne oeuvre, sont priées d’envoyer leurs dons aux dames du comité:
Mesdames Polette, Turcotte, Dubord, O. Brunelle, E. Gervais, N. Denoncourt, Ant. Desaulniers et Mell Beaudry, Laura Cressé, secrétaire. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (14 décembre 1876): 3, col. 3.
3 No d'identification : 11835 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Grand concert de charité donné par les Amateurs de Trois-Rivières, mardi 17 mars, au profit des pauvres. Confié aux soins des Soeurs de la Providence. Sous le patronage de Madame la mairesse, Mesdames Polette, McDougall, Malhiot.

Référence
Le Constitutionnel (6 mars 1874): 3, col. 1.
4 No d'identification : 11863 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Dimanche dernier avait lieu à la cathédrale de cette ville, immédiatement après les vêpres, la bénédiction de la cloche qui doit surmonter le couvent des Soeurs de la charité. [...]

Les noms de cette cloche sont Marie Joseph Pie Thomas, Louis Charles Vincent. Les dons ont été très généreux. Il y avait un grand nombre de marraines et de parrains. Voici leurs noms: S. Dumoulin, M.P.P. et Dame Dubord, Ed. Barnard, Erc. Protonotaire, et Dame T. Burns, Dr G. Badeaux et dame de Son Honneur le juge Polette; C.B. de Niverville shérif et Dame Bourdages. Dr A. Dubord et Dame V. Ed. Turcotte; L.A.V. Genest, Ecr. greffier de la paix et Dame C.B. de Niverville, L.G. Bourdages, ecr. et Dame G. Badeaux, Frs Girard, Ecr. et Dame O. Duval; H. Lacerte, Dame D.G. Labarre, D. Dufresne, Ecr. et Dame G. Dufresne, O. Duval, Ecr., et Dame V. Buisson; Onézime Brunelle, Ecr. et Dame T.E. Normand et P.E. Panneton et Dame J.B. Normand. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (25 mai 1869): 2, col. 5.
5 No d'identification : 11943 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Le bazar des dames catholiques des Trois-Rivières se compose de Madame Polette, patronne, de Mesdames Trudel, Hanson, Royer, Turcotte, Kerman, Lajoie et Giroux, du comité, Madame Buisson, trésorière et Mademoiselle Lafontaine, secrétaire.

Le bazar sera tenu à la maison de pension de Cadorette, mercredi et jeudi, 26 et 27 février courant, de 7 à 10 heures, p.m. Billets d’admission 4 1/2 chaque.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (15 février 1851): 2, col. 1.
6 No d'identification : 14521 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Grand concert.
Les amateurs de cette ville donneront vers le 20 du courant un grand concert sous le patronage des Dames Sévère Dumoulin, Polette et Badeaux, dont la collecte sera au profit du Collège St-Joseph des Trois-Rivières.
Ce concert aura lieu dans la grande et magnifique salle du palais de justice. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (7 février 1868): 2, col. 4.
7 No d'identification : 19599 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Le bal des célibataires, hier soir, a été un succès qui dépasse toutes les espérances.

Il y avait au-delà de 200 personnes recrutées dans la meilleure société de Trois-Rivières et des environs. La danse, commencée à 9 1/2 heures, a été continuée jusqu’à 5 heures ce matin. Les dames patronnes étaient les dames J.N. Bureau, Polette, Valière, McDougall, Malhiot et Dumoulin. Tout s’est passé dans la plus grande harmonie et avec le plus vif entrain. Le souper, préparé par M. T.G. Farmer, était splendide. M. T.G. Farmer, aussi bien que ces deux administrateurs, N. Fred. Farmer et M. Trottier, méritent les plus grands éloges. Nous croyons que tout le monde est sorti satisfait de ce bal. »

Référence
Le Constitutionnel (15 janvier 1873): 2, col. 1-2.