Acteur (nom propre) : Polette, Antoine
1 No d'identification : 2104 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Jugement rendu par le juge Polette annulant une vente de terres de la municipalité de St-Léonard parce que celle-ci ne s’était pas conformée aux règlements concernant les dites ventes.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (10 décembre 1874): 2, col. 3.
2 No d'identification : 3210 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« La contestation de l’élection de St-Maurice a commencé vendredi devant Son Honneur le juge Polette. L’enquête a été ouverte samedi et devra se continuer pendant plusieurs jours puisqu’il y a 70 témoins assignés.

Monsieur A. Chauvreau, de Québec, Messieurs Turcotte et Paquin sont les avocats du demandeur, Monsieur le Dr Lacerte. Monsieur E. Gérin est chargé de la défense de Monsieur Lajoie, le défendeur. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (23 novembre 1874): 2, col. 4.
3 No d'identification : 3755 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« L’élection pour cette ville a eu lieu lundi et mardi derniers. Les candidats étaient Antoine Polette et Pierre-Benjamin Dumoulin, écuyers. Depuis le commencement jusqu’au moment où l’officier rapporteur fut obligé de clore le poll, ce fut une scène de riot et de batailles continuelles et dégradantes pour une société civilisée [...] nous remarquons que ceux qui ont encouragé les procédés qui ont eu lieu au poll la dernière journée se sont dégradés au niveau des personnes les plus basses de la société.

Nous apprenons que des scènes aussi dégoûtantes ont eu lieu dans le comté de Nicolet où le docteur Fortier a été élu par une grande majorité qui est, dit-on, de plus de 500. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (8 janvier 1848): 2, col. 1.
4 No d'identification : 3761 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Élection de Antoine Polette à Trois-Rivières

(scènes de violence au déroulement de l’élection, article en anglais.)

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (8 janvier 1848): 3, col. 1-2.
5 No d'identification : 3871 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Décisions judiciaires.
Son Honneur le juge Polette a décidé dernièrement à Arthabaska que les municipalités qui négligeaient de tenir les chemins en bon ordre étaient responsables des dommages que l’on prouvait avoir été causés par leur mauvais état. Ce jugement a été cité favorablement par plusieurs de nos confrères.
Les conseils municipaux feront bien de ne pas oublier cette décision. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (11 décembre 1868): 2, col. 2.
6 No d'identification : 4482 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Comme on le sait, la paroisse de la Rivière-du-Loup était en difficulté depuis les dernières élections municipales. Les électeurs s’étaient partagés en deux camps et avaient de chaque côté élu sept conseillers. Chaque partie contesta la validité de l’élection de l’autre.

Son Honneur le juge Polette a jugé vendredi dernier, à la Rivière-du-Loup, que les deux élections étaient nulles et en a ordonné une nouvelle pour le 16 de juin courant, chaque parti devant payer ses frais. Nous espérons que cette équitable décision de Son Honneur mette fin à ces malheureuses difficultés.

Le jugement correspond en tout point à l’arrangement que les conservateurs avaient proposé aux libéraux. Ces derniers avaient refusé de l’accepter. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (2 juin 1868): 2, col. 1-2.
7 No d'identification : 4501 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Monsieur P. A. Boudreault, avocat de cette ville, a obtenu jugement le 9 courant, devant l’honorable juge Polette, sur la requête demandant la nullité de l’élection municipale de la paroisse Ste-Monique. Cette requête de Pierre Milot et autres en contestation de la dite élection a été accordée. Le jugement déclare l’élection nulle, nomme Joseph Perreault, écuyer, de Ste-Monique, président de la nouvelle élection fixée par le jugement au 29 avril courant. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (11 avril 1872): 2, col. 2.
8 No d'identification : 5097 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Dans une lettre de A. Polette, maire de Trois-Rivières (il semble également être député au gouvernement uni), on mentionne que le gouvernement a sanctionné le bill plaçant la commune sous [l’administration] du conseil municipal (juillet 1850).

Référence
Archives municipales de Trois-Rivières. Conseil municipal, Procédés du conseil municipal de Trois-Rivières, 1 juillet 1850.
9 No d'identification : 9160 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Antoine Polette, écuyer, M.P.P., a été, le 5 août courant, nommé pour la cinquième fois maire de Trois-Rivières.
Jos Edouard Turcotte, écuyer, avocat, a été nommé un des commissaires de la maison de correction aux Trois-Rivières, à la place de James Dickson, ecr., résigné.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (24 août 1850): 3, col. 2-3.
10 No d'identification : 9163 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Antoine Polette, écuyer, réélu pour la sixième fois maire, le 8 courant.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (20 septembre 1851): 3, col. 1.
11 No d'identification : 9211 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Vu que depuis quelque temps plusieurs vols ont été commis chez divers particuliers de cette ville, et entre autres chez l’honorable juge Résident, le docteur Gilmor, Aaron Mittart, marchand, Jean-Baptiste Thivierge, marchand sellier, et Moïse Gauthier, marchand, par des personnes qui n’ont pu être découvertes jusqu’à présent. Vu qu’il est à craindre que ces crimes ne deviennent plus fréquents dans la saison de l’hiver, et attendu qu’il est de l’intérêt public d’employer des moyens propres à arrêter le cours de ces offenses, en encourageant la recherche de leurs auteurs;
Je, soussigné, maire de cette ville, en vertu d’un ordre du conseil municipal, en date du onzième jour d’octobre courant, offre au nom du dit conseil, une récompense de £20, courant, à toute personne ou personnes qui, n’étant pas coupables de ces vols et d’aucun d’eux, donnera ou donneront aux autorités auxquelles il appartient d’en connaître, des informations suffisantes pour faire appréhender et convaincre le ou les auteurs des vols commis chez les particuliers sus-nommés ou chez l’un d’eux.

A. Polette
Trois-Rivières, 16 octobre 1847. »

Référence
«Province du Canada - District des Trois-Rivières - Municipalité de la ville des Trois-Rivières », Le Journal des Trois-Rivières (23 octobre 1847): 3, col. 3.
12 No d'identification : 11909 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« La conférence Notre-Dame de la Société St-Vincent-de-Paul de cette ville vient de faire une loterie au sujet des pauvres de sa section.

Voici les noms de ceux qui ont tiré de bons numéros:
Monsieur Joseph Lajoie: une montre en argent
M. Sévère Larivière: une pipe ou kummer (?)
M. L.E. Gervais: un anneau d’or
Son Hon. le juge Polette: un anneau d’or
M. M. Gargispy: un anneau d’or
M. P. Blondin: une bague en argent

Le profit total de la loterie s’est élevé à la somme de 86,40$ qui seront affectés au secours des pauvres par la conférence. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (1 décembre 1873): 2, col. 5.
13 No d'identification : 11910 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« La conférence Notre-Dame de la Société St-Vincent-de-Paul de cette ville a fait dans les premiers jours de la dernière semaine, à l’occasion de la fête de Ste-Catherine, une loterie pour les pauvres. Les principaux lots étaient une bague en or échue à Son Honneur le juge Polette; une montre en argent, qui a été gagnée par Monsieur J.G. Lajoie; une pipe en écume de mer à Monsieur Larivière; un jonc en or à Monsieur Pierre Blondin. Cette loterie, qui a été dirigée par Monsieur Valentagne, président de la Conférence Notre-Dame, a rapporté la jolie somme de 86,40$. »

Référence
Le Constitutionnel (1 décembre 1873): 2, col. 4.
14 No d'identification : 12182 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Intégral :
A. Polette, écuyer, avocat, M.P.P., a été réélu maire de cette ville ; c’est la troisième année qu’il est élu à cette charge.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (12 août 1848): 3, col. 1.
15 No d'identification : 12183 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Intégral :
« Messieurs Antoine Polette, M.P.P., John McDougall, Olivier Lamontagne et Ignace Caron ont été réélus conseillers à l’unanimité et M. Polette, le représentant de cette ville, a été réélu pour la quatrième fois maire des Trois-Rivières aussi à l’unanimité. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (28 juillet 1849): 2, col. 3.
16 No d'identification : 12742 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Samedi midi, la Cour procède à rendre les sentences.

Monsieur N.A. Duberger, recommandé à la clémence de la Cour, par une requête signée de Sa Grandeur Monseigneur des Trois-Rivières, de Son Honneur le juge Polette, des membres du Barreau et de nombre de citoyens recommandables, est condamné à un an de prison. La Cour déclare qu’elle prend aussi en considération ses longs et grands services rendus dans sa charge par son expérience consommée, son habilité remarquable et ses rares capacités. Magnan est condamné à un mois de prison. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (15 avril 1872): 3, col. 1.
17 No d'identification : 12922 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Les objections préliminaires dans la contestation des Trois-Rivières ont été plaidées lundi. Messieurs Gérin et McDougall pour les pétitionnaires et Messieurs Hould et Lacoste pour la défense. L’honorable juge Polette rendra son jugement samedi. »

Référence
Le Constitutionnel (8 septembre 1875): 2, col. 3.
18 No d'identification : 12984 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
La révision des statuts.

Notes sur les qualités professionnelles de Monsieur Polette, ex-député de Trois-Rivières et membre du barreau trifluvien, dans le but de le faire nommer juge.

Référence
L’Ère Nouvelle (24 février 1859): 2, col. 6.
19 No d'identification : 12990 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Nomination et assermentation des grands jurés à la cour criminelle. Adresse du président et juge Polette de la cour du Banc de la Reine aux grands jurés.

Référence
L’Ère Nouvelle (4 février 1864): 2, col. 3-4.
20 No d'identification : 12991 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Cour criminelle du district des Trois-Rivières. Adresse de l’honorable juge Polette aux grands jurés.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (12 septembre 1865): 2-3, col. 1-5.
21 No d'identification : 12992 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Listes des sentences prononcées par Son Honneur le juge Polette samedi dernier à la close [sic] de la cour criminelle.

Jacques Voligny, sur deuxième conviction de vol; cinq ans de détention au pénitencier provincial.
Bruno Houle, sur 4 indictements [sic] pour vol; trois ans de pénitencier.
Antoine Touvelin dit Francoeur, sur 4 indictements pour vol; 8 ans de pénitencier.
Hyacinthe Gauthier, pour vol; 2 mois de prison, aux travaux forcés.
Joseph Clairemont, pour vol; 2 mois de prison aux travaux forcés.
Joseph Bonneville, vol avec effraction, l’accusé ayant déjà subi une longue détention n’est condamné qu’à six mois de prison.
Louis Lavergne, assaut; 1 mois de prison.
Urbain Petrus, Zéphirin Petrus et Joseph Petrus, assaut sur un huissier; quinze jours de prison et cinq piastres d’amende chacun.
Jean Evangéliste Sicard dit Carufel, larcin; 1 mois de prison.
Joseph Dupereau dit Lafosse, jeune délinquant ayant déjà subi une longue détention; un mois et demi de prison.
Jean Gauthier dit Gentes, assaut grave sur sa femme; six mois de prison.
Le même Gauthier dit Gentes, assaut sur sa fille Léa, avec intention de viol, 23 mois de prison, avec l’expiration de sa première peine, travaux forcés. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (26 septembre 1865): 2, col. 3.
22 No d'identification : 12995 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Le terme de septembre de la cour criminelle de ce district est commencé hier sous la présidence de l’honorable A. Polette. Il y a peu de causes et elles sont peu importantes. Les grands jurés ont recommandé de construire une salle d’enquête et une salle pour les petits jurés dans le haut du palais de justice. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (22 septembre 1868): 3, col. 3.
23 No d'identification : 13011 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Discours du juge Polette à l’ouverture de la cour criminelle.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (27 septembre 1875): 2, col. 2-3.
24 No d'identification : 13012 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Ouverture de la cour criminelle par le juge Polette. Liste des jurés.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (27 mars 1876): 2, col. 5.
25 No d'identification : 13014 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Le Star. Un correspondant du Star dit des injures à l’adresse de l’honorable juge Polette à cause de la charge qu’il a faite aux jurés dans l’affaire de Jos. Charest et aussi parce que l’honorable juge n’a pas écrit de sa main 150 pages de témoignages.

Si le Star s’occupait quelques fois des juges de sa nationalité, pour leur faire de ces reproches, nous pourrions le trouver simplement grossier, tandis qu’ici il se montre grossier et fanatique à la fois.

L’honorable juge, en faisant écrire la preuve sous sa dictée, n’a pas fait autrement que ses collègues des autres districts.

Quant à l’adresse aux jurés, nous ne trouvons rien d’étonnant dans le fait que le savant juge ait été guidé par sa conscience autrement que ne l’aurait été le correspondant au Star.

Au reste il faut être ignorant en matière criminelle pour faire peser sur un juge un verdict qui dépend des jurés exclusivement. L’accord des jurés avec le juge est à part cela la meilleure preuve que l’un et l’autre ont raison, parce qu’on ne parvient à s’accorder plusieurs que sur des choses évidentes. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (8 avril 1878): 2, col. 4.