Acteur (nom propre) : Proulx, Moïse
1 No d'identification : 5844 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Hier, dix-huit janvier, avait lieu en la paroisse de St-Zéphirin une belle cérémonie religieuse : c’était celle de la bénédiction d’une magnifique cloche que les généreux paroissiens venaient d’acheter pour un prix considérable.

Une foule immense de fidèles se pressait dans l’enceinte sacrée du temple pour voir s’accomplir sous ses yeux un acte solennel du culte catholique. On remarquait dans les stalles Monsieur le Grand-Vicaire Caron des Trois-Rivières, Monsieur Luc Aubry archiprêtre, curé de St-Léon, Monsieur Dorion curé d’Yamachiche, Monsieur Guillemette de St-Grégoire, Monsieur Prince curé de St-Maurice, Monsieur Côté, procureur du collège de Nicolet, Monsieur Baillargeon curé des Trois-Rivières, Monsieur Gouin curé de Dunham, Monsieur Ouellette curé de Ste-Brigitte.

La messe fut dite par Monsieur Proulx, curé de St-Tite. La bénédiction de la cloche fut faite par le grand vicaire Thomas Caron, supérieur du séminaire de Nicolet, assisté de Monsieur Paradis, curé de la Baie et Monsieur Maureault, curé de St-Thomas de Pierreville. Le sermon de circonstance fut prêché par Monsieur Lottinville de l’évêché, qui, dans une allocution riche par la pensée et élégante dans la forme, nous expliqua le sens de chacune des cérémonies de la bénédiction d’une cloche, et nous montra comment la cloche du haut du temple catholique sait se mêler à toutes nos joies et à toutes nos tristesses.

La cloche reçut au baptême les noms de Zéphirin, Luc, Marie, Agnès, Victoria. Elle fut présentée par Monsieur Joseph Proulx, capitaine avec Madame F. Xavier Lahaie, Moses Hart, écuyer et Dame A.T. Hart, seigneuresse, Monsieur F. Xavier Lahaie avec Dame Paul Lemaire, Monsieur Paul Lemaire avec Dame F. Xavier Lahaie, fils, Monsieur Joseph Biron avec Dame Moses Hart, Monsieur Pierre Smith avec Dame Joseph Biron.

La cloche pèse sept cents livres : le son est riche et harmonieux comme celui de toutes les cloches qui viennent de Londres. Nous ne pouvons pas préciser le montant de la collection, mais nous pouvons dire que nous en savons assez pour assurer que les offrandes ont été généreuses.

Honneur donc aux braves colons de St Zéphirin. »

Référence
«Bénédiction de cloche», Le Journal des Trois-Rivières (19 janvier 1866): 2, col. 2-3.
2 No d'identification : 6869 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Une école académique vient d’être ouverte à St-Tite, sous la surveillance et la direction du révérend Proulx, curé de la paroisse, par Monsieur P. O. Trudel, un des hommes les plus instruits et les plus remarquables du comté de Champlain où il est universellement connu et estimé. Le but de Monsieur Trudel est de préparer avec soin au cours classique de nos collèges les élèves de cette partie éloignée du comté de Champlain qui se proposent de faire leurs études. Les cours ont été ouverts lundi dernier, les élèves des paroisses voisines peuvent être admis comme ceux de St-Tite. Le local est spacieux et confortable.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (9 octobre 1884): 2, col. 4.
3 No d'identification : 8511 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Le révérend Monsieur Proulx, curé de St-Tite, vient de former un corps de musique dans sa paroisse.

Référence
La Concorde (11 juin 1883): 2, col. 7.
4 No d'identification : 15254 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Messieurs les commerçants de bois sur le St-Maurice, trouveront actuellement en vente chez le révérend Messire Proulx, curé de St-Tite, 600 minots de bonne avoine, à prendre chez lui, ou rendus aux Grandes-Piles. Je crois rendre service à ces Messieurs en les informant qu’ils trouveront en abondance cette année leurs provisions de chantiers, foin et avoine, avec l’avantage de proximité et d’un bon chemin pour monter dans différents postes jusqu’à La Tuque. Avantage que ces Messieurs sauront apprécier, vu ce que leur coûtent les frais de transport en hiver. Le chemin en question est actuellement en voie de réparation avec les deniers du gouvernement. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (3 octobre 1865): 2, col. 2.
5 No d'identification : 15342 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Mariage de la soeur du curé Proulx.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (10 octobre 1870): 3.
6 No d'identification : 15345 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« M. Proulx a fait de St-Tite une florissante paroisse, possédant ses industries et ses améliorations. Nous n’en voulons pour preuve que l’érection d’un magnifique moulin à vapeur construit à St-Tite même par Messieurs Beaupré et Provencher, de St-Bathélemy. Nous ne pouvons que féliciter ces messieurs sur leur esprit l’entreprise et le révérend Monsieur Proulx de savoir attirer dans la paroisse qu’il a créée ces belles améliorations. La paroisse de St-Tite se trouve placée sur le parcours du chemin des Piles. S’imagine-t-on l’importance [de] cet endroit bientôt, qui possède déjà une population considérable puisqu’on y compte 1 400 communiants? »

Référence
Le Constitutionnel (5 juin 1882): 2, col. 6.
7 No d'identification : 15738 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Rôle du curé Proulx dans l’essor de St-Tite.

- Moulin à vapeur construit par Messieurs Beaupré et Provancher de St-Barthélémy.
- Population: 1400 communiants.

Référence
Le Constitutionnel (5 juin 1882): 2, col. 6.
8 No d'identification : 15739 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Compte-rendu du jugement en faveur du curé Proulx de St-Tite contre Marcellin Désy, cultivateur, qui s’était élevé contre les dires du curé pendant l’office.
Amende et frais de cours 146.00$.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (15 janvier 1874): 2, col. 3-4.
9 No d'identification : 15741 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Le curé Proulx se disculpe »

Est inclus dans l’article un rapport du sergent de police O. Bouchard de Montréal, faisant foi que le curé Proulx est entré dans une maison « suspecte » par erreur.

Référence
«Le curé Proulx se disculpe», Le Journal des Trois-Rivières (28 août 1876): 2, col. 3-4.
10 No d'identification : 15755 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Rapport de la mission du St-Maurice »

Fait par le curé Proulx de St-Tite.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (20 septembre 1867): 2, col. 5.
11 No d'identification : 15756 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Correspondance au journal »

L’auteur prend la défense du curé Proulx de St-Tite contre les attaques du journal Le Pays.

Référence
«Correspondance au journal», Le Journal des Trois-Rivières (8 novembre 1867): 2, col. 2-5.
12 No d'identification : 15760 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Moïse Proulx, curé de St-Tite, accusé de se mêler des élections par Le Constitutionnel.

Réponse à une correspondance parue dans Le Constitutionnel du 3 juin 1872. On mentionne le nom de Ferdinand Filteau, ex-régistrateur, ex-maître de poste, ex-candidat, mesureur. Le curé Proulx avoue être l’auteur d’une lettre d’insulte visant le Dr J.J. Ross, candidat aux élections, parue dans le Journal des Trois-Rivières.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (10 juin 1872): 2, col. 2-3.
13 No d'identification : 15769 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Des soumissions pour la construction d’une église et d’un presbytère à St-Tite seront reçues jusqu’au 2 mars prochain. Ses syndics ne s’engagent pas à accepter la plus basse soumission.
On pourra s’adresser pour les devis aux syndics ou au révérend M. Proulx, curé de la paroisse.
Les soumissionnaires devront fournir leurs plans à leurs propres frais.
Les syndics de la paroisse. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (13 janvier 1876): 2, col. 5.
14 No d'identification : 15801 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
10 hommes de la compagnie de St-Tite commandés par le lieutenant N. Buist et accompagnés par le curé Proulx se joignent au Bataillon de Champlain. Capitaine P.O. Trudel.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (11 juillet 1870): 3, col. 4-5.
15 No d'identification : 15808 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Dix militaires, sous le commandement du lieutenant N. Buist et sous la direction du curé Proulx, se sont rendus au camp militaire de Deschambeault.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (11 juillet 1870): 3.
16 No d'identification : 15809 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Rapport de la mission dans le Haut St-Maurice fait par Monsieur l’abbé Moïse Proulx.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (22 septembre 1865): 2-3.
17 No d'identification : 15811 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Samedi dernier, le 4 du courant, a eu lieu l’examen de l’école no 1 de la chapelle de St-Tite. Le révérend Monsieur Proulx présidait.

L’examen a été magnifique. Les élèves ont donné une idée avantageuse de leur capacité.

Le révérend Monsieur Proulx, curé de la paroisse et Monsieur Olivier Trudel ont tous deux adressé la parole à l’auditoire à la fin de l’examen. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (7 juillet 1868): 2.
18 No d'identification : 15817 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Institutrice demandée.

On a besoin à St-Tite, comté de Champlain, de deux institutrices. Faire application sous le plus court délai. On devra s’adresser au révérend Monsieur Proulx, curé de la paroisse.

St-Tite, le 10 juillet 1874. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (16 juillet 1874): 3.
19 No d'identification : 15860 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Le Constitutionnel vs le curé Proulx.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (4 juillet 1872): 2.
20 No d'identification : 15861 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Réponse du curé Proulx aux accusations du journal Le Constitutionnel.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (27 juin 1872): 2.
21 No d'identification : 20383 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
Cet appendice a pour auteur l’abbé Moïse Proulx et a paru dans le Journal des Trois-Rivières en 1865.

Référence
Pierre Dupin, Anciens chantiers du St-Maurice, Trois-Rivières, Éditions du Bien Public, 1953: 165-172.
22 No d'identification : 20384 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
Cet appendice a pour auteur l’abbé Moïse Proulx et a paru dans le Journal des Trois-Rivières le 20 septembre 1867.

Référence
Pierre Dupin, Anciens chantiers du St-Maurice, Trois-Rivières, Éditions du Bien Public, 1953: 173-175.
23 No d'identification : 20561 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
Sévère Nicolas Dumoulin, longtemps curé de Yamachiche, fit des missions en 1837 et 1838.
Jacques Harper, vicaire à Trois-Rivières, lui succéda en 1839.
S.N. Dumoulin y retourne en 1840.
L’abbé Payment fit la mission en 1841.
J.P.A. Maureault et P. Bourassa y allèrent en 1846 (O.M.I.).
Dans les années suivantes, les oblats furent chargés des missions.
René Alfred Noiseux, curé de Ste-Geneviève, fit son 1er voyage en 1854. Il y retourne en 1855.
L’abbé Moïse Proulx fut chargé par Monseigneur Cooke de la visite des postes du St-Maurice deux fois par année. Il fit son premier voyage en 1862. Il fut missionnaire pendant 8 ans.
En 1870, il est remplacé par l’abbé J.B. Chrétien, curé de Ste-Flore.
En 1855, Monseigneur Laflèche nomme l’abbé Félix Beaudet, curé de St-Jacques-des-Piles avec la desserte des missions du St-Maurice. La santé lui faisant défaut, il est remplacé l’année suivante par Télesphore Gravel.
En 1889, l’abbé Paul Adélard Milot est nommé missionnaire du Haut St-Maurice et réside à Grande-Anse.
Il est remplacé en 1892 par l’abbé Paul Lamy.
Depuis 1899, l’abbé Charles Boutet est le missionnaire attitré du St-Maurice et réside à la Grande-Anse. Jusqu’en 1906, M. Boutet visitait régulièrement la mission de La Tuque.

Référence
Le Nouveau Trois-Rivières (24 décembre 1908): 1, col. 3.
24 No d'identification : 20576 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
« Nous arrivons à la Rivière-aux-Rats vers six heures du soir. Il y a ici une jolie chapelle élevée par les soins de M. l’abbé Moïse Proulx, en 1869, au moyen de contributions recueillies dans les chantiers et d’un peu d’argent reçu de la Propagation de la Foi. »

Référence
Napoléon Caron, Deux voyages sur le St-Maurice, Trois-Rivières, P.V. Ayotte, 1889: 49.