Acteur (nom propre) : Provencher, [M.]
1 No d'identification : 2779 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Voir la fiche signalétique à Elections fédérales.

Provencher candidat dans Yamaska.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (11 juin 1867): 2, col. 4.
2 No d'identification : 3518 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
On nous écrit de Shawinigan : après les invasions de sauterelles et les invasions de chenilles, de mouches de blé, etc., voilà que nous avons une invasion d’écureuils. Les écureuils quittent les bois et s’en viennent aux habitations. Nos maisons, nos granges en sont infestées. Que signifie cette migration d’écureuils? Pourquoi, contre [leur] habitude, [laissent-ils] la forêt pour la plaine. Je vous transmets la question pour que vous la soumettiez à M. l’abbé Provencher ou à quelque autre naturaliste.

Référence
Le Constitutionnel, 11 (1 juillet 1870): 2, col. 4.
3 No d'identification : 4277 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« D’après des renseignements que nous avons lieu de croire exacts, Monsieur Provencher se porte candidat aux prochaines élections, dans le comté d’Yamaska.

Nous applaudissons de tout coeur à cette candidature et nous sommes heureux de voir que le comté de Yamaska a la bonne fortune de trouver un homme capable de le représenter et de faire honneur à la députation.

Monsieur Provencher s’est fait dans La Minerve un nom de publiciste distingué et de vigoureux polémiste.

Nous n’avons qu’à gagner à envoyer au Parlement des jeunes hommes de talent, comme Monsieur Provencher, pour qu’ils se brisent aux affaires, et remplissent plus tard les vides qui se font dans les rangs de nos défenseurs.

Aussi, nous sommes certains que les électeurs du comté d’Yamaska n’hésiteront nullement à confier un mandement de député à Monsieur Provencher.

Journal de Québec »

Référence
«Une bonne candidature», Le Journal des Trois-Rivières (11 juin 1867): 2, col. 4.
4 No d'identification : 4363 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« La campagne électorale de dimanche n’a rien changé du sentiment public du comté St-Maurice. Monsieur Chapleau a parlé sans effet à St-Sévère et à St-Barnabé. Quant à l’éloquence de Monsieur Provencher il parait qu’elle est un peu “cahotante”. On a le temps de dire son chapelet pendant sa harangue.

On fera mieux de cabaler avec des pommes! »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (20 octobre 1868): 3, col. 2.
5 No d'identification : 5259 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
C.C. no 177 Alain vs Cinq-Mars, Batiscan, no 122, 181, 121 of the cadaster
Sale at church door of Batiscan, on the 19th instant at 10:00 a.m.

S.C. no 2629, Le Crédit Foncier Franco-Canadien vs Provencher, Nicolet, nos 257 & 238 of the cadaster.
Sale at church door of Nicolet, on the 26th April instant at 10:00 a.m.

Charles Dumoulin, sheriff
Sheriff’s office
Three Rivers, 10th April 1883

Référence
Le Constitutionnel (11 avril 1883): 3, col. 3.
6 No d'identification : 5266 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Alain vs Cinq-Mars (Batiscan, 19 avril) : 3 terrains

Le Crédit Foncier Franco-Canadien vs Provencher (Nicolet, le 26 avril) : 2 terrains.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (12 avril 1883): 3, col. 1.
7 No d'identification : 13991 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« La Gazette de Sorel paraît dans un temps de crise. Le procès et surtout l’exécution de Provencher semblent avoir agi un peu trop violemment sur ses nerfs. Allons, confrères, remettez-vous. Il n’est pas bon que vous localisiez aussi longtemps dans vos filets nerveux les impressions douloureuses que vous avez dû éprouver au jour de néfaste mémoire. Ces impressions, vous le savez, se transmettent toujours à l’organe cérébral. Il y a donc un sérieux danger de les conserver aussi longtemps. C’est dans votre intérêt que nous vous donnons le conseil.

Encore un mot. Nous avons toujours été en bons rapports avec la Gazette de Sorel, et toujours professé pour elle une grande estime. Si son rédacteur-propriétaire veut faire cesser ces bons rapports, il n’a qu’à continuer à ouvrir les colonnes de sa feuille aux écrits du premier polisson venu. Nous ne nous croyons pas tenus de respecter un journal qui ne nous respecte pas lui-même.

Est-ce parce que les chroniques de son jeune correspondant n’ont même pas le mérite d’être écrites en bon français, que la Gazette de Sorel tient tant à les publier?”

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (21 mai 1867): 2, col. 2.
8 No d'identification : 13992 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Polémique entre Gazette de Sorel et le Journal des Trois-Rivières sur l’exécution de Provencher et sur le français écrit de ces deux journaux.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (31 mai 1867): 2, col. 2-3.
9 No d'identification : 15245 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Moulin à vapeur construit par Messieurs Beaupré et Provencher de St-Barthélemy.

Référence
Le Constitutionnel (5 juin 1882): 2, col. 6.
10 No d'identification : 15345 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« M. Proulx a fait de St-Tite une florissante paroisse, possédant ses industries et ses améliorations. Nous n’en voulons pour preuve que l’érection d’un magnifique moulin à vapeur construit à St-Tite même par Messieurs Beaupré et Provencher, de St-Bathélemy. Nous ne pouvons que féliciter ces messieurs sur leur esprit l’entreprise et le révérend Monsieur Proulx de savoir attirer dans la paroisse qu’il a créée ces belles améliorations. La paroisse de St-Tite se trouve placée sur le parcours du chemin des Piles. S’imagine-t-on l’importance [de] cet endroit bientôt, qui possède déjà une population considérable puisqu’on y compte 1 400 communiants? »

Référence
Le Constitutionnel (5 juin 1882): 2, col. 6.