Acteur (nom propre) :
1 No d'identification : 4975 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« En même temps que pour se conformer à une proclamation de Son Excellence le gouverneur général fixant le 18 courant comme jour d’Action de grâces, les citoyens des Trois-Rivières remerciaient la divine Providence de nous avoir accordé une moisson abondante, ils célébraient le treizième anniversaire de la consécration épiscopale de Monseigneur Thomas Cooke. Depuis que le diocèse des Trois-Rivières est formé, on a vu s’élever un grand nombre de nouvelles paroisses et le nombre de ses prêtres plus que doublé; aussi tout le monde était tellement convaincu des avantages immenses qui ont résulté de l’érection du diocèse qu’une foule nombreuse se pressait dans l’enceinte de notre magnifique cathédrale pour y éclater en actions de grâces auprès de Dieu pour les nombreux bienfaits accordés à l’église du diocèse des Trois-Rivières, tant dans la personne de son chef que dans celle de ses membres.

La messe solennelle, qui eut lieu à neuf heures, fut chantée par Monseigneur même, qui semblait porter assez lestement le poids de ses soixante-quatorze ans et dont la voix a conservé toute la puissance d’autrefois. Outre les vicaires-généraux du diocèse, on remarquait dans les stalles Monsieur le grand-vicaire Raymond de St-Hyacinthe, Messieurs Gagnon, curé de Berthier et Pepin, curé de Boucherville et un bon nombre des messieurs du clergé des diocèses voisins.

Cinquante-quatre prêtres étrangers à la ville s’étaient rendus auprès de Monseigneur pour le féliciter à l’occasion du treizième anniversaire de sa consécration comme prince de l’église. Les prières ardentes qui sont montées vers le trône de Dieu mercredi dernier nous donnent droit d’espérer que le ciel nous conservera encore longtemps un prélat aussi remarquable par son grand âge que distingué par sa piété. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (20 octobre 1865): 2, col. 5.
2 No d'identification : 14079 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
C.S. no 462 Dupont dit Champoux vs Raymond, Trois-Rivières, no 486 du cadastre, avec les bâtisses, circonstances et dépendances. Vente au bureau du shérif des Trois-Rivières le 25 février à 10 a.m.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (14 février 1884): 3, col. 1.