Acteur (nom propre) :
1 No d'identification : 15513 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Nous sommes heureux d’annoncer que Messieurs Ritchie et frères sont à l’oeuvre pour rebâtir leurs scieries des Piles, détruites il y a quelque temps par un incendie. Même on nous dit qu’ils rebâtissent plus grand et qu’ils se proposent d’y mettre un moulin à farine. C’est une bonne nouvelle pour les Piles, Ste-Flore et St-Tite. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (25 octobre 1880): 2, col. 1.
2 No d'identification : 15834 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Nous sommes heureux d’annoncer que Messieurs Ritchie frères sont à l’oeuvre pour rebâtir leurs scieries des Piles, détruites il y a quelque temps par un incendie. Même on nous dit qu’ils rebâtissent plus grand et qu’ils se proposent d’y mettre un moulin à farine. C’est une bonne nouvelle pour les Piles, Ste-Flore et St-Tite. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (25 octobre 1880): 2, col. 1.
3 No d'identification : 19844 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
On a posé des bouées et balisé le chenal jusqu’à La Tuque. Grâce à ces travaux, la navigation est maintenant assurée sur tout ce parcours, et les MM. Ritchie y ont une ligne régulière de vapeur à faible tirant d’eau.

Référence
Le Trifluvien (12 octobre 1894).
4 No d'identification : 19846 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
Tiré du Chronicle de Québec :
Les opérations de commerce du bois de la vallée du St-Maurice sont, après Ottawa, plus importantes que sur n’importe quelle autre rivière du Canada et donnent de l’emploi durant l’hiver à environ 5000 hommes. Le transport de ces hommes et de leurs provisions est toute une industrie en elle-même. MM. Ritchie & frères de Trois-Rivières, avec un esprit d’entreprise tout à fait louable, ont mis deux vapeurs sur la rivière qui sont constamment occupés à cette besogne du transport des hommes et du remorquage des barges et chalands chargés de provisions.
Les 2 vapeurs de Ritchie sont en opération en 1893.

Référence
Le Trifluvien (22 octobre 1895): 2, col. 3.
5 No d'identification : 19852 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
« L’eau est si basse sur le St-Maurice que les deux bateaux de MM. Ritchie qui font le trajet entre les Piles et La Tuque ont été obligés de discontinuer le service. »

Référence
Le Trifluvien (12 novembre 1895): 3, col. 4.
6 No d'identification : 19853 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
Intégral :
« L’eau est si basse sur le St-Maurice, que les deux bateaux de MM. Ritchie qui font le trajet entre les Piles et La Tuque ont été obligés de discontinuer leur service. »

Référence
«Échos de la ville et du district», Le Trifluvien (12 novembre 1895): 3, col. 4.
7 No d'identification : 20629 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
Intégral :
« Nous sommes heureux d’annoncer que MM. Ritchie frères sont à l’oeuvre pour rebâtir leurs scieries des Piles, détruites il y a quelque temps par un incendie. Même on nous dit qu’ils rebâtissent plus grand et qu’ils se proposent d’y mettre un moulin à farine. C’est une bonne nouvelle pour les Piles, Ste-Flore et St-Tite. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (25 octobre 1880): 2, col. 1.
8 No d'identification : 20630 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
On louange l’esprit d’entreprise de MM. Ritchie et frère qui deviennent une grosse scierie aux Piles.

Référence
La Concorde (29 août 1881): 2, col. 4.
9 No d'identification : 20642 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
Intégral :
« Le moulin de MM. Ritchie est en pleine opération. L’ouvrage abonde et l’on doit même souvent travailler la nuit. On attend beaucoup de bien dans la paroisse de cette industrie. »

Référence
Le Trifluvien, 51 (7 mai 1890): 3, col. 5.
10 No d'identification : 21023 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
Le moulin de MM. Ritchie est en peine opération. L’ouvrage abonde et l’on doit même souvent travailler de nuit. On attend beaucoup de bien dans la paroisse de cette industrie (St-Tite, moulin sur la rivière des Envies reconstruit au printemps de la même année).

Référence
Le Trifluvien (7 mai 1890): 3, col. 5.