Acteur (nom propre) :
1 No d'identification : 4618 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« L’élection municipale de lundi dernier à porté à la mairie Monsieur J. A. Tessier, député au provincial élu, sans opposition; les échevins sont par ordre de majorité : Messieurs Beaulac, Clément, Mercier, Ryan, Sanschagrin et Bettez, soit le ticket libéral. »

Référence
Le Bien Public (17 juin 1913): 1, col. 1.
2 No d'identification : 10133 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Joseph Barnard en éditorial s’inscrit en faux contre les affirmations de l’échevin Ryan, à savoir que les Trifluviens paient moins en taxe que les villes ontariennes de population identique. Il conteste ces chiffres, ces statistiques et conclut que Ryan, loin de démontrer un sort plus favorable des Trifluviens vis-à-vis le fisc, est perdant en comparaison avec les Ontariens.

Référence
Le Bien Public (2 septembre 1915): 1, col. 2.
3 No d'identification : 10921 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Les fondeurs de leur côté tirent heureusement leur fonte du feu. Ils réalisent que “patience et longueur de temps font plus que force et que rage”. Dans le but, suppose-t-on, de ne pas reconnaître officiellement la C.O.C., la direction de la “Canada Iron” fit d’abord la sourde oreille [...] Mais l’heure n’est plus où l’on peut indéfiniment répondre à de justes réclamations ouvrières par le silence. L’estomac qui crie famine ne s’accommode pas de cette nourriture. L’homme conscient de sa dignité s’en accommode encore moins.

Ces jours derniers, le silence était rompu : une pancarte-affiche annonçait une certaine augmentation de salaire, mais les fondeurs avaient réclamé davantage et déclarent ne pouvoir point se contenter d’un demi-pain. Monsieur l’échevin Ryan est entré en pourparler lundi soir, avec le représentant de la dite fonderie en vue d’amener une solution amicale au conflit. »

Référence
«Un succès certain», Le Bien Public (3 mai 1917): 1, col. 4.