Acteur (nom propre) : Stoddard (Scierie Stoddard)
1 No d'identification : 20138 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
« M. Joseph Sarrazin, fils de M. André Sarrazin, s’est fait scier presque tout le bras droit, au moulin de M. Stoddard. Il était près d’une scie ronde, qui était en mouvement, au moment où elle éclata en trois morceaux, dont l’un vient le frapper sur le bras. Le jeune homme, qui n’est âgé que de 14 ans, souffre beaucoup mais avec un rare courage. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (17 septembre 1869): 2, col. 1.
2 No d'identification : 20142 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
« Nous regrettons d’apprendre le pénible accident qui est arrivé vendredi dernier aux scieries de M. Stoddard.

Pendant qu’il était à réparer une des échasses, M. Mitchell, ingénieur en chef du moulin, tomba sur une barre de fer dans un étage supérieur. Il se brisa les intestins et reçut des blessures tellement graves que l’on désespère de ses jours. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (3 juillet 1871): 3, col. 1.
3 No d'identification : 20144 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
« On rapporte qu’un homme a failli se faire crever un oeil, hier, aux scieries de M. Stoddard, par une éclisse. »

Référence
Le Constitutionnel, 5, 50 (2 octobre 1872): 2, col. 2.
4 No d'identification : 20147 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
« Hier, un jeune homme de 14 à 15 ans du nom de Lemoine a été frappé à la tête par un morceau de bois, aux moulins de M. Stoddard. Son état inspire des craintes sérieuses, vu la blessure grave qu’il a reçue [...] »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (3 juillet 1873): 2, col. 4.
5 No d'identification : 20157 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
« Dans la nuit de vendredi à samedi, vers une heure, une bouilloire des scieries de M. Stoddard a fait explosion et a blessé plus ou moins gravement cinq ou six hommes. Un de ces hommes du nom de Rondeau est mort trois ou quatre heures après. Deux autres, Lacroix et Rocheleau, sont en danger imminent de mort.

L’enquête tenue par le coroner exonère de tout blâme les propriétaires et directeurs des scieries.

Au moment de mettre sous presse, nous apprenons que François Lacroix, l’ingénieur, est mort à 10 1/2 avant-midi. »

Référence
Le Constitutionnel (25 août 1873): 2, col. 2.
6 No d'identification : 20160 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
Accident à la scierie de M. Stoddard: enquête et explication.

Référence
Le Constitutionnel (1 septembre 1873): 2, col. 2.
7 No d'identification : 20217 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
M. Dupont travaillant au Moulin Stoddard est mort de ses blessures.

Référence
«Notes locales», Le Constitutionnel, 2, 50 (2 octobre 1872): 2, col. 1.
8 No d'identification : 22510 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
« Les bouches du St-Maurice ont en ce moment un air d’animation très remarquable. Outre les scieries de M. Stoddart et de M. Baptist, il y a le cageage du bois qui emploie beaucoup d’hommes et plusieurs barges sont aussi à charger de la place. »

Référence
Le Constitutionnel, II, 24 (30 juillet 1869): 2, col. 3.