Acteur (nom propre) : Smith, N.
1 No d'identification : 23513 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
Le New York Sun vient de publier une partie du rapport de N. Smith, consul américain à Trois-Rivières, adressé au journal américain. Les industriels, pour alimenter leurs manufactures américaines, comptent sur la forêt mauricienne. « En moins de 12 mois, 2500 milles carrés de ses forêts deviendront leur propriété ». La compagnie de pulpe des Laurentides de New York possède 324 milles carrés de limites et a bâti une manufacture qui leur coûte 600 000$. À la première année de son existence, cette manufacture exportait aux États-Unis 5 426 460 livres de son produits. Les compagnies de pulpe de Glen Falls et de Ticondera, New York ont acheté 537 milles carrés de limites et doivent bientôt commencer la construction d’une manufacture.
Deux grandes compagnies du Michigan possèdent 1683 milles carrés de limites à bois et une autre compagnie de New York est en négociation pour en acheter 1000 milles.

Référence
Le Trifluvien (12 mars 1892): 2, col. 3.