Acteur (nom propre) : Soeurs du Précieux-Sang
1 No d'identification : 69 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Lettre de Marie Désilets, secrétaire du comité d’organisation, écrivant que les « jeunes filles de la ville » seraient reconnaissantes de pouvoir obtenir la salle de l’hôtel de ville pendant 4 jours à compter du 17 juillet courant, afin d’y tenir une kermesse au profit des Révérendes Soeurs du Précieux-Sang.

Accordée.

Référence
Archives municipales de Trois-Rivières. Conseil municipal, Correspondance du secrétaire trésorier (greffier) de la ville, 4 juillet 1898.
2 No d'identification : 75 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Lettre de Sr Marie Désilets, réservant gratuitement la salle de l’hôtel de ville, pour les 3-4-5 juillet dans le but d’une kermesse organisée par quelques amies des Révérendes Soeurs du Précieux-Sang.

Référence
Archives municipales de Trois-Rivières. Conseil municipal, Correspondance du secrétaire trésorier (greffier) de la ville, 1 juin 1904.
3 No d'identification : 1534 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Les dames organisatrices d’un festival au profit des Religieuses du Précieux-Sang - devant avoir lieu le 8 du courant au soir - sollicitent de votre bienveillant conseil la permission de donner cette fête de charité sur le boulevard, et de faire usage de tous les lampadaires. »

Accordée.

Référence
Archives municipales de Trois-Rivières. Conseil municipal, Procédés du conseil municipal de Trois-Rivières, 2 août 1912.
4 No d'identification : 12090 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Des religieuses du Précieux-Sang de St-Hyacinthe sont présentement à Trois-Rivières afin de régler l’installation d’une succursale de leur communauté en cette ville (pour le printemps prochain).

Elles occupent la résidence actuellement occupée par le juge Bourgeois et que Madame George A. Gouin leur a donnée.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (22 novembre 1888): 2, col. 4.
5 No d'identification : 12091 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Les travaux au couvent des RR. SS. du Précieux Sang, aux Trois-Rivières, sont à peu près terminés. Huit de ces Révérendes Soeurs arriveront aujourd’hui même. Parmi elles se trouvent Soeur Sainte-Agnès (née Gouin), qui sera supérieure, et Soeur Sainte-Joséphine (née Badeau), trésorière. Ce sont deux Trifluviennes. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (23 mai 1889): 3, col. 1.
6 No d'identification : 12092 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Les Révérendes Soeurs du Précieux Sang de St-Hyacinthe, sont arrivées jeudi après-midi pour prendre possession de leur nouveau monastère en cette ville. La révérende mère supérieure générale de l’institution est venue elle-même surveiller l’installation des huit religieuses qui forment la maison des Trois-Rivières.

Vendredi matin, la messe a été célébrée pour la première fois dans le nouveau couvent, rue Notre-Dame. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (27 mai 1889): 2, col. 4.
7 No d'identification : 12107 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Soeurs du Précieux Sang:

Ouvrirent en 1889 et s’installèrent dans la maison de Madame Gouin, coin Notre-Dame et St-Jean.

1897: Elles s’installent dans le monastère du boulevard St-Louis.

1898: Agrandissement du monastère.

1908: Inauguration de la chapelle.

Référence
Séminaire de Trois-Rivières. 1 janvier 1889.
8 No d'identification : 12110 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
24 mai 1889: Fondation du monastère trifluvien des Soeurs Adoratrices du Précieux Sang.

Les religieuses s’installent rue Notre-Dame dans la maison de Madame Georges Gouin près de l’ancien évêché.

24 mai 1897: Les religieuses aménagent dans leur nouveau monastère sur le coteau qui sera agrandi en 1898.

Référence
Georges-Édouard et Antonio Magnan Panneton, Le diocèse de Trois-Rivières, 1962; biographies sacerdotales, l’organisation diocésaine, etc. , Trois-Rivières, Éditions du Bien Public, 1962: 356.
9 No d'identification : 12112 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
On mentionne dans le rapport de police du 5 décembre 1892 que les pains confisqués pour vérification du poids sont remis aux Soeurs du Précieux Sang et de la Providence.

Référence
Archives municipales de Trois-Rivières. Conseil municipal, Procédés du conseil municipal de Trois-Rivières, 1 décembre 1892.
10 No d'identification : 12247 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Dès 1914, Monseigneur Cloutier organise des retraites fermées:
Les Oblats du Cap pour les hommes, les Soeurs du Précieux-Sang et plus tard les S.S. de la Marie Réparatrice pour les femmes.

Référence
Hervé et Rodolphe Duguay Biron, Grandeurs et misères de l’Église trifluvienne (1615-1947), Trois-Rivières, Éditions Trifluviennes, 1947: 222.