Acteur (nom propre) : Symmes, S. R.
1 No d'identification : 23176 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
Extrait du rapport de S.R. Symmes, contrôleur:

La quantité de billots flottés cette année sur le St-Maurice a été beaucoup plus considérable qu’à l’ordinaire et, - fait sans précédent, - par suite de l’état de la rivière, presque tous ces billots ont descendu en même temps. L’an dernier, la descente avait duré jusqu’au mois de novembre; cette année, elle est terminée à la présente date. Cette avalanche de billots a exercé une forte pression sur les estacades. De jour en jour, à mesure que l’accumulation augmentait, il a fallu renforcer les estacades avec des chaînes. La valeur des billots en danger de perte représentait probablement 1 million de piastres. Mais bien que les chaînes aient causé un fort surcroît de dépenses, on trouvera compensation dans la courte durée de la descente, et dans une réduction correspondante des frais de main-d’oeuvre. Nul doute que l’addition opportune de chaînes a empêché la rupture des estacades et la perte d’un grand nombre de billots.

J’ai souvent signalé au département l’accumulation de sable près des estacades, à l’embouchure de la rivière, accumulation qui, lorsque les eaux sont basses, rend presqu’impossible la sortie des billots. J’ai recommandé les deux seuls moyens praticables de remédier à ce grave inconvénient: construire une nouvelle estacade en amont de la rivière ou enlever le sable. Toutefois, j’étudie en ce moment un nouveau moyen de parer à la difficulté, et si je le constate praticable, il sera beaucoup moins coûteux que les deux autres.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (10 mars 1870): 2, col. 1-2.
2 No d'identification : 23653 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
Extrait du rapport de S.R. Symmes, contrôleur:

Liste des stations où se trouvent des glissoires et des estacades: Sur la rivière St-Maurice, il y en a sept: à l’embouchure, à la chute des Grès, à la chute Shawinigan, à la chute à la Grand-Mère, à la chute des Petites Piles, à la chute de La Tuque, et aux remous à Plamondon. Ces sept stations comprennent 43 181 pieds d’estacades 1000 de glissoires, 3 316 de barrages et jetées latérales, 73 piliers d’amarrage, 64 piliers d’ancrage, 3 résidences pour les gardiens des glissoires et 6 magasins.

Les constructions sur la rivière Vermillon partent à un mille en amont de son embouchure et vont à cinq milles plus haut, à la chute des Iroquois. Ces constructions comprennent, 2 677 latérales, 2 piliers d’amarrage, 1 d’ancrage, 1 résidence pour le gardien des glissoires et 1 magasin.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (10 mars 1870): 2, col. 2.
3 No d'identification : 23663 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
Rapport du contrôleur S.R. Symmes sur l’état des glissoires et des estacades sur le St-Maurice.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (10 mars 1870): 2, col. 2-3.