Toponyme : Tadoussac
Index toponymique -> Tadoussac
1 No d'identification : 16046 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Entre 1816 et 1852, Price organise son empire:

« Dans ses débuts, la nouvelle compagnie s’en tient au commerce du bois, mais bientôt William Price construit ses propres scieries dont la plus ancienne, celle de Hadlow. Puis se succèdent les établissements au Saguenay: en 1838 [la date n’est peut-être pas exacte, le chiffre est mal écrit], Price établit une scierie à vapeur à l’Anse à l’Eau près de Tadoussac; en 1842, de concert avec Peter McLeod, il organise la scierie de la rivière du Moulin à Chicoutimi: solidement installé au Saguenay, Price, tel un vieux pin, a jeté de profondes racines.

En 1852, la compagnie William Price s’intéresse à la Batiscan; moins de quinze ans plus tard, elle défendra quelque 300 milles carrés de concessions forestières dans les Laurentides batiscanaises. Ce fut l’occasion d’installer une nouvelle scierie. Vers 1860, un certain Thibeault de St-Narcicsse exploitait un moulin à scie sur la Batiscan, sur le site de l’actuel barrage hydro-électrique. Dans le voisinage immédiat du secteur des chutes, il se trouvait de beaux peuplements de pins et d’épinettes, il n’en fallait pas davantage pour décider Price à acheter la scierie Thibeault. La scierie de la Chute Plate fut alors démantelée et reconstruite en amont, au pied des chutes qui prirent le nom du gérant local de la compagnie Price, les chutes à Murphy. »

Référence
Roland St-Amand, Les Laurentides batiscanaises; une géographie de l’exploitation des ressources naturelles, Thèse de maîtrise (géographie), Québec, Université Laval, 1969: 132-133.
Index toponymique -> Tadoussac