Toponyme : Terrebonne
Index toponymique -> Terrebonne
1 No d'identification : 4149 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« L’on est a installer sur les quais des grues pour décharger de la pierre. M. Jo. Hogan qui a le contrat pour la construction du pont de Nicolet fait transporter de Terrebonne ici, par le Pacifique canadien, toute la pierre nécessaire à cette construction. Cette pierre sera de là, transportée à Nicolet par bateau. »

Référence
Le Trifluvien (5 juin 1889): 3, col. 4.
2 No d'identification : 4456 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Résumé : À partir du 4 juillet 1881, service d’un train « éclair » du Q.M.O. et O. entre Montréal et Québec.
Heures de départ et d’arrivée à Hochelaga et Québec. Le train ne s’arrêtera qu’à Terrebonne, l’Épiphanie, Berthier, Louiseville, Trois-Rivières, Ste-Anne-de-la-Pérade, Ste-Jeanne-de-Neuville.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (7 juillet 1881): 3, col. 4.
3 No d'identification : 6569 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Nous apprenons de source certaine qu’une partie de la section du chemin de fer du nord entre Maskinongé et Montréal vient d’être localisée. Le chemin suivra une ligne droite de Maskinongé à Terrebonne et ne passera pas en conséquence par Joliette. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (9 avril 1877): 3, col. 1.
4 No d'identification : 6667 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Le Pacifique ayant décidé de raccourcir sa ligne de plus de 20 milles entre Montréal et Québec a déjà commencé des travaux considérables que ce projet comporte. Cette ligne courte abrégera d’une heure le trajet entre les Trois-Rivières et Montréal; le grand détour par Terrebonne est supprimé, le train local suivra cependant cette ancienne voie. [...] D’autre part, la rumeur veut que le G.N. n’ait pas abandonné son intention de modifier considérablement la tracé de sa ligne, et de telle sorte que sa voie principale passerait par la Pointe du Lac, Trois-Rivières, le Cap de la Madeleine pour, de là, suivre le littoral du fleuve jusqu’à Québec [...]. Nous croyons qu’à tout prendre, Trois-Rivières ne peut que se réjouir de ces importantes décisions : traversée et desservie par les deux plus puissantes voies de transport canadiennes, notre ville bénéficiera avec abondance de ces facilités de communication exceptionnelles. »

Référence
«Le Grand nord aux Trois-Rivières», Le Bien Public (24 avril 1913): 8, col. 1.
5 No d'identification : 4460 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Depuis jeudi, premier juin 1882, un train « éclair » fait le service entre Montréal et Québec comme suit :
Départ d’Hochelaga : 9:30 a.m.
Arrivée à Québec : 3:40 p.m.
Départ de Québec : 4:00 p.m.
Arrivée à Hochelaga : 9:10 p.m.

Le train n’arrêtera qu’à Terrebonne, Jonction de Berthier, Louiseville, Trois-Rivières, Ste-Anne-de-la-Pérade, Ste-Jeanne-de-Neuville.



Référence
Le Journal des Trois-Rivières (5 juin 1882): 2, col. 4.
Index toponymique -> Terrebonne