Toponyme : Mont-Carmel
Index toponymique -> Mont-Carmel
1 No d'identification : 20798 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
Intégral :
« Le moulin à scie ci-devant appartenant à M. Joseph Forest dans le rang St-Félix, Mont Carmel, a été consumé par les flammes. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (16 avril 1877): 3, col. 3.
2 No d'identification : 20901 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
Une scierie de Mont-Carmel a été emportée et rasée par les eaux.

Référence
Le Trifluvien (1 septembre 1893): 3, col. 3.
3 No d'identification : 2051 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Charles Marant, aubergiste de la paroisse du Mont-Carmel, failli.

Joseph Désaulniers, ouvrier et commerçant de la paroisse de St-Prosper, failli.

Référence
Le Constitutionnel (23 août 1875): 3, col. 5.
4 No d'identification : 2693 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Une tempête très forte cause des dégâts à Trois-Rivières, Mont-Carmel, Louiseville, St-Tite, St-Léon, St-Luc, Yamachiche, Shawinigan, Ste-Anne-de-la-Pérade, St-Casimir et aux Piles. Détails des dégâts.

Référence
Le Trifluvien (1 septembre 1893): 3, col. 3.
5 No d'identification : 3223 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Le Rvd Messire Grenier, vicaire de Mont-Carmel est parti avec un certain nombre de cultivateurs pour aller explorer la vallée de la rivière Mékinac dans un but de colonisation. Mr l’arpenteur Legendre les accompagne.
Les frais d’exploration ont été généreusement offerts par le gouvernement pour favoriser le mouvement de la colonisation. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (29 juillet 1880): 2, col. 5.
6 No d'identification : 3230 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Le Rvd Messire Grenier, vicaire de Mont-Carmel est parti avec un certain nombre de cultivateurs pour aller explorer la vallée de la rivière Mékinac dans un but de colonisation. Mr l’arpenteur Legendre les accompagne.
Les frais d’exploration ont été généreusement offerts par le gouvernement pour favoriser le mouvement de la colonisation. »

Référence
La Concorde (6 août 1880): 3, col. 2.
7 No d'identification : 3463 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Résumé : Quelques voyageurs sont allés visiter la chute de Shawinigan. Certains groupes viennent de Mont-Carmel et de St-Maurice.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (19 juillet 1888): 2, col. 2.
8 No d'identification : 3478 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Parmi les touristes aux chutes de Shawinigan, ces jours derniers, on remarquait les secrétaires-trésoriers de la ville de Trois-Rivières, 2 couples de Mont-Carmel et un autre de Trois-Rivières.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (15 juillet 1889): 2, col. 5.
9 No d'identification : 3479 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Liste des personnes arrivées aux chutes de Shawinigan - la majorité est de Trois-Rivières, Shawinigan, Louiseville, Mont-Carmel; 3 Américains du Vermont et de l’Ontario.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (18 juillet 1889): 2, col. 5.
10 No d'identification : 4571 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
À Mont-Carmel : Monsieur Alexis Blanchet a été élu maire.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (28 février 1887): 2, col. 5.
11 No d'identification : 4601 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Élections municipales :

St-Jacques-des-Piles : réélus à l’unanimité comme conseillers : Ephrem Désilets et Edmond Lamerise et le Dr Thérien comme maire.

Mont-Carmel : Réélu maire à l’unanimité Alexis Blanchet.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (17 février 1890): 2, col. 1.
12 No d'identification : 4639 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Mont-Carmel - Mont-Carmel vient d’obtenir l’avantage d’avoir un courrier quotidien au lieu d’un service tri-hebdomaidaire.

Référence
Le Trifluvien (10 novembre 1893): 3, col. 4.
13 No d'identification : 5125 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
60 lots à vendre à Trois-Rivières près du séminaire. Une terre au Mont-Carmel avec maison et dépendances et 4 terres sur le bord du St-Maurice vis-à-vis l’île aux Tourtes. Les lots sont situés sur les rues Champlain, St-Alfred, Ste-Julie, au nord de la rue St-Thomas près de l’hôpital et du séminaire.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (25 juin 1874): 3, col. 3.
14 No d'identification : 7089 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Vente aux enchères de terres ou terrains à cause de taxes non payées : Mont-Carmel, Cap-de-la-Madeleine, Ste-Geneviève-de-Batiscan.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (27 janvier 1879): 3, col. 1.
15 No d'identification : 7541 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Vente de terrains pour taxes non payées par la municipalité du comté de Champlain (à St-Jacques-de-Piles, Ste-Flore et Mont-Carmel).

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (28 janvier 1889): 4, col. 4-5.
16 No d'identification : 7944 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Joseph Frigon a plusieurs terres à vendre. (à St-Maurice et Mont-Carmel)

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (7 juillet 1868): 3, col. 4.
17 No d'identification : 8045 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
À vendre :

30000 balles de foin, 2000 minots d’avoine et 200 quintaux de farine.

Plusieurs terres dans la paroisse de St-Maurice près de l’église et ailleurs, vingt terres à St-Narcisse, deux à St-Tite, deux à Ste-Geneviève-de-Batiscan, cinq à Mont-Carmel dont les 3 près de l’église, une dans le premier rang du township de St-Maurice et 700 coudes de merisiers, d’érables.

Pour conditions faciles, s’adresser à Olivier Dostaler, fils.
Trois-Rivières, 15 novembre 1872.

Référence
Le Constitutionnel (9 juin 1873): 3, col. 6.
18 No d'identification : 8127 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
1- Une terre à vendre à St-Maurice dans le rang Ste-Marguerite avec dessus maison, granges et bâtisses.
Superficie : 62 arpents dont 50 en culture.

2- Une autre terre : 75 arpents, c’est une terre à bois située à Mont-Carmel.

Pour les deux terres s’adresser à M. Thomas Bourgeois de St-Maurice

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (22 mars 1886): 3, col. 1.
19 No d'identification : 8140 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Thomas Bourgeois de St-Maurice offre en vente :

- une terre à St-Maurice dans le rang Ste-Marguerite de 63 arpents dont 50 en culture avec maison, granges, écuries et dépendances.

- une terre à bois de 75 arpents à Mont-Carmel.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (29 juillet 1886): 3, col. 2.
20 No d'identification : 8145 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Oliver Dostaler fils de St-Maurice met plusieurs terres en vente pour cause de maladie :

À St-Maurice (4 terres) :
- 2 dans le rang St-Alexis (50 arpents de superficie et 60 arpents de superficie) avec maison, granges et dépendances
- 2 dans le rang St-Jean à 1/2 mille du village (60 arpents de superficie et 250 arpents de superficie) avec granges, maisons, etc.

À Mont-Carmel : 2 terres

À St-Narcisse : 8 terres bien boisées près du chemin de fer des Piles

Dans le Township de Caxton : 3 terres.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (3 mai 1888): 3, col. 4.
21 No d'identification : 8260 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Des voleurs se sont introduits dans le magasin de Monsieur Luc Ducharme de Mont-Carmel et y ont dérobé un petit coffret qui contenait environ 20$. On est à la recherche des voleurs.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (14 mai 1883): 2, col. 5.
22 No d'identification : 8533 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
On annonce une vente à l’encan, le 29 août à la porte de l’église de Mont-Carmel.

1 moulin à farine, 1 moulin à scie, avec dépendances, terrains et équipement, propriétés de Michel Forest seront mises en vente.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (23 août 1888): 3, col. 1.
23 No d'identification : 9619 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Samedi dernier, notre ville fut couverte d’une fumée épaisse, venant des campagnes environnantes, qui obscurcissait la lumière du soleil et qui nous mit presque dans les ténèbres. Le feu était, nous dit-on, dans les bois des paroisses St-Narcisse, St-Prosper, Mont-Carmel, etc., nous n’avons pas encore de détails sur les dégâts qui ont pu avoir été causés, mais il y a tout lieu de croire qu’ils sont très considérables.

Il est malheureux que plusieurs de nos cultivateurs ne prennent pas toute l’attention nécessaire pour mettre le feu aux broussailles, particulièrement à la suite des semailles et dans les temps de sécheresse, car en agissant de la sorte ils s’exposent, eux et leurs voisins, à souffrir de grandes pertes. Tout le monde sait sans doute que le défrichement doit être fait dans le printemps ou l’automne, mais non à la suite des semailles, car alors on s’expose à faire détruire par le feu ce qu’on désirait récolter.

Nous espérons que la leçon que la Providence vient de donner à quelques paroisses de notre district sera suffisante et qu’elle ne sera pas oubliée, et qu’à l’avenir, les cultivateurs prendront les précautions pour ne pas s’exposer à des pertes semblables. »

Référence
«Feu dans le bois», L’Ère Nouvelle (25 juillet 1864): 2, col. 2.
24 No d'identification : 9865 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Les forges de L’Islet sont en pleine opération. On va dépenser cette année environ quarante mille piastres. Les cultivateurs gagnent de bons prix à charroyer à ces forges le bois de corde nécessaire pour alimenter les fourneaux à faire le charbon. Dans un seul rang du Mont-Carmel, au coteau des hêtres, on a vu l’an passé se fixer vingt nouveaux colons. [...] Les terres de la paroisse du Mont-Carmel sont très bonnes et boisées en bois francs. [...] Les forges Radnor ont été ouvertes dernièrement et on a beaucoup de difficulté à se procurer des travailleurs, vu le grand nombre employés à l’heure qu’il est dans les chantiers du St-Maurice. Un ami nous disait ces jours passés qu’il y avait cet hiver à peu près trois mille hommes dans les chantiers. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (25 janvier 1867): 2, col. 3-4.
25 No d'identification : 9952 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Les forges de l’Islet sont en pleine opération. On va dépenser cette année environ 40 000 piastres. Les cultivateurs gagnent de bons prix à charroyer à ces forges le bois de corde nécessaire pour alimenter les fourneaux à faire le charbon. Dans un seul rang du Mont-Carmel, au coteau des Hêtres, on a vu l’an passé se fixer vingt nouveaux colons.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (25 janvier 1867): 2, col. 3-4.
Index toponymique -> Mont-Carmel