Toponyme : Rapide des hêtres
Index toponymique -> Rapide des hêtres
1 No d'identification : 23178 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
« État indiquant les forces hydrauliques vendues ou louées par la province, du 30 juin 1905 au premier juillet 1906. »

Rapide des Hêtres, sur le St-Maurice. Chute sur la rivière Manouan. Puissance, acheteur, date de vente, prix payé, puissance utilisée, etc.

Référence
Documents de la Session (D.S.), 40, 5, app. 65 du rapport du ministre des terres et forêts, 1906 (1907): 201-202.
2 No d'identification : 23011 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
Notes sur l’hydrologie et les aménagements du rapide.

Référence
«Rapport concernant le rapide des Hêtres sur le St-Maurice», Documents de la Session (D.S.), 40, 5, app. 67 du Rapport du ministre des terres et forêts, 1906 (1907): 203-205.
3 No d'identification : 23000 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
Rapide des Hêtres en 1888.

« Vous êtes-vous déjà demandé en quel endroit le St-Maurice est plus beau? Eh bien! Je puis vous répondre en toute sûreté que c’est en haut du rapide des Hêtres, et nous sommes actuellement en cet endroit. Ici les côtes ne sont pas très élevées, mais elles sont couvertes d’arbres choisis qui forment une bordure magnifique. Le courant est assez rapide, et l’eau parait couler à pleins bords. La rivière a plus de quinze arpents de large. Oui, le St-Maurice est beau dans cette partie de son cours, [...] »

Référence
Napoléon Caron, Deux voyages sur le St-Maurice, Trois-Rivières, P.V. Ayotte, 1889: 201.
4 No d'identification : 22997 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
De la chute de Shawinigan au rapide des Grès: « Le St-Maurice s’est reposé, il a même dormi profondément de la baie de Chawinigan; mais il faut voir comme il s’élance à partir de la pointe à Chevalier! C’était plaisir de voir filer notre canot d’écorce: un cheval à la course nous aurait à peine suivis.

Le courant diminue au bout de quelques arpents, et le fleuve n’a plus cette largeur extraordinaire que nous lui avons vue au-dessus du rapide des Hêtres. Les côtes sont assez basses; nous sortons évidemment de la région des montagnes.

[...] Et nous filons rapidement notre route. Bientôt nous avons de beaux champs sous les yeux, des maisons qui annoncent l’aisance, et nous abordons sans bruit auprès d’un village bâti sur la rive droite du St-Maurice: c’est le village des Grès. »

Référence
Napoléon Caron, Deux voyages sur le St-Maurice, Trois-Rivières, P.V. Ayotte, 1889: 222-224.
5 No d'identification : 22995 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
« Ce rapide prend son nom des hêtres qui se trouvent sur une montagne voisine, du côté de Notre-Dame du Mont-Carmel. Il a plus de hauteur que les Grandes-Piles, plus aussi que les Petites-Piles, mais la pente de ses eaux y est plus douce. M. Elzéar Gérin, qui le sautait en 1871, le qualifie ainsi: “Pas plus formidable que les Petites Piles, mais beaucoup plus embarrassé. Selon la [...] suivie sur le St-Maurice, le rapide des Hêtres est partagé en trois courants; celui du milieu est le plus considérable. Au bas, le mouvement des eaux est terrible à voir.” »

Référence
Napoléon Caron, Deux voyages sur le St-Maurice, Trois-Rivières, P.V. Ayotte, 1889: 204.
Index toponymique -> Rapide des hêtres