Toponyme : Rapides Blancs
Index toponymique -> Rapides Blancs
1 No d'identification : 21309 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
A Coucoucache, nous devons quitter temporairement le St-Maurice pour aller rejoindre, par un portage, la rivière Vermillon. Il s’agit d’éviter les rapides Blancs, aujourd’hui disparus à la suite de la construction du barrage du Rapide Blanc. Sur les rives de la rivière Vermillon, nous apercevons la première ferme de la région. Elle appartient à Bob Grant et je lui cause toute une joie en le félicitant de la bonne tenue de sa ferme, et en l’assurant qu’il était probablement le propriétaire des bâtisses blanchies à la chaux situées le plus au nord que j’avais vues. Bob Grant, catholique et gros marchand de bois, nous invite à dormir chez lui.

Référence
Joseph-Étienne Guinard et Serge Bouchard, Mémoire d’un simple missionnaire: le père Joseph-Étienne Guinard, Québec, Ministère des affaires culturelles, 1980: 128.
Index toponymique -> Rapides Blancs