Toponyme : Rivière-du-Loup
Index toponymique -> Rivière-du-Loup
1 No d'identification : 2061 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Acte de faillite de Édouard Lemaître Auger, commerçant de la paroisse de Rivière-du-Loup (en haut).

Charles Dupont Hébert, syndic.

Référence
Le Constitutionnel (16 avril 1877): 3, col. 3.
2 No d'identification : 5567 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Des nouvelles que nous recevons de la Rivière-du-Loup (en haut) nous donnent les informations suivantes :

Le révérend Messire J. Boucher, curé de la Rivière-du-Loup, a fait lecture dimanche dernier au prône de sa paroisse d’un mandement de Monseigneur des Trois-Rivières, créant en faveur de Monsieur le curé une taxe de deux piastres par famille qui ne paie point de dîmes et de deux pour cent sur tout foin vendu, ce qui augmente les revenus du curé d’environ mille piastres et les portent en total à la somme de trois à quatre mille piastres par an.

Le révérend Monsieur a fait l’année dernière une jolie promenade en Europe et il se propose, dit-il lui-même, d’y retourner bientôt. »

Référence
La Concorde (12 novembre 1879): 2, col. 3.
3 No d'identification : 20398 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
À vendre, 1200 cordes de bois de corde de 3 pieds de long, moitié bois franc et moitié bois mou, et aussi 5000 piquets de cèdre, tout le bois sera livré à la Rivière-du-Loup (en haut) dans le courant du mois de mai prochain.
S’adresser à Pierre Héroux, St-Sévère.

Référence
Le Constitutionnel (14 avril 1875): 3, col. 2.
4 No d'identification : 7349 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« On dit que depuis quelques jours, certaines de nos industries ont été obligées de renvoyer des ouvriers. La raison en serait la difficulté de se procurer la matière première, vu la congestion du trafic sur les voies ferrées. Une autre cause qui amènera le chômage est l’arrêté ministériel qui ferme pour trois jours les portes de toutes les usines situées à l’est de Fort-William et à l’ouest de la Rivière-du-Loup. La cause de cet arrêt forcé, qui prendra effet le 9 février pour finir le 11 au soir, est la nécessité de ménager le combustible. »

Référence
«Chômage», Le Bien Public (31 janvier 1918): 8, col. 2.
5 No d'identification : 20036 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
« Nous apprenons qu’un nommé Baribeault occupé aussi à la “drave” s’est noyé samedi dernier, dans la Rivière-du-Loup. »

« Jeudi dernier, à la Petite Pointe dans le haut du St-Maurice, quatre hommes employés à la “drave” descendaient la rivière en chaloupe, quand celle-ci frappa tout à coup un rocher à fleur d’eau et fut réduite en pièces. Des quatre hommes qui la montaient, un seul a réussi à se sauver. Les infortunées victimes sont les deux frères Tiffault de St-Tite et un nommé Girardeau, du Cap-de-la-Magdeleine.

Coïncidence étrange, les deux frères Tiffault étaient jumeaux. Nés le même jour, ils sont donc morts le même jour. »

Référence
Le Constitutionnel (7 juin 1882): 3, col. 1.
6 No d'identification : 3616 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
George Baptist, écuyer, a reçu une réquisition signée par plus de 400 électeurs des paroisses de St-Étienne, St-Boniface et Ste-Flore et des lettres des électeurs influents des paroisses de la Rivière-du-Loup et de St-Barnabé, l’invitant à se porter candidat pour la division électorale de Shawinigan.

Référence
L’Ère Nouvelle, 55 (3 janvier 1862): 2, col. 4.
7 No d'identification : 2781 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« On nous dit que Monsieur A. L. Desaulniers, écuyer, avocat de la Rivière-du-Loup doit briguer les suffrages des électeurs du comté de Maskinongé pour la législature locale. On nous assure aussi que Monsieur Caron, l’ancien député est bien décidé à lutter contre Monsieur Houde qui perd considérablement du terrain.

Ce pauvre Monsieur Houde ferait bien d’écouter les conseils qui lui ont été donnés depuis quelque temps et dire adieu à la représentation. Il est en dehors de sa sphère, qu’il le comprenne donc. »

Référence
«Nouvelle électorale», Le Journal des Trois-Rivières (14 juin 1867): 2, col. 2.
8 No d'identification : 3591 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« On nous écrit de la Rivière-du-Loup : M. Michel Lefebvre a vendu sa seigneurie dans la paroisse de Ste-Ursule à M. Louis Carle de Montréal, au prix dit-on 20 000$, y compris le moulin bâti sur la rive gauche de la rivière Maskinongé et ses magnifiques dépendances. M. Carle doit venir résider là, au manoir sous peu, et tenir là aussi un magasin considérable. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (26 octobre 1874): 2, col. 4.
9 No d'identification : 4528 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Dimanche prochain, il y aura une grande démonstration politique à Yamachiche à laquelle les honorables Messieurs Joly, Marchand, Turcotte et Messieurs Charles Langelier, J. N. Bureau, C. R. et plusieurs autres orateurs distingués adresseront la parole. À cet effet, et pour donner à nos amis l’avantage de prendre part à cette grande démonstration, un train spécial du chemin de fer du Nord laissera la gare des Trois-Rivières à l’heure précise, dimanche, pour se rendre à Yamachiche, où doit avoir lieu la démonstration, et de là à Rivière-du-Loup, afin de donner l’avantage aux amis de la cause libérale, en cette paroisse, de se joindre à nous. Le train arrêtera aussi, en allant et revenant, à la Pointe-du-Lac. Un magnifique corps de musique fera partie de l’excursion.

Le prix du passage, aller et retour, sera réduit à 25 centins, afin de permettre à chacun de prendre part à cette grande manifestation libérale. »

Référence
La Concorde (3 octobre 1879): 2, col. 1.
10 No d'identification : 6908 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Hier à neuf heures et demie se chantait au Collège de Nicolet le service anniversaire de Monsieur François Desaulniers. La chapelle, toute couverte de riches draperies noires, offrait un spectacle des plus saisissant. Le service fut chanté par Monsieur Boucher, curé de la Rivière-du-Loup et compagnon de classe du regretté défunt. L’absoute fut faite par Sa Grandeur Monseigneur Thomas Cooke, évêque des Trois-Rivières. Outre Messieurs les grands vicaires du diocèse, plus de vingt prêtres s’étaient fait un devoir d’aller prier sur la tombe d’un Lévite du Seigneur aussi distingué que modeste, qui a fait la philosophie pendant trente années, et dont la vie s’est consumée dans la tâche difficile et ardue de l’enseignement de la jeunesse. Qu’il dorme en paix et que son souvenir ne s’efface jamais de la mémoire de ses nombreux élèves. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (6 mars 1866): 2, col. 3.
11 No d'identification : 7176 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Ferblantiers demandés.

Trois bons compagnons ferblantiers trouveraient de l’emploi en s’adressant à
Joseph Lavigne
Louiseville (Rivière-du-Loup).
Trois-Rivières, 8 août. »

Référence
La Concorde (3 août 1881): 2, col. 7.
12 No d'identification : 20711 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
Vers 1820, Truman Kimpton étant devenu propriétaire d’une bonne étendue de terrain dans le canton d’Hunter’s Town, bâtit et exploita un moulin à scie, situé sur la rivière du Loup, à deux milles plus haut que le village actuel de St-Paulin, connu dans la suite sous le nom de Poste. Tout le bois produit à ce moulin était descendu en voitures, à Rivière-du-Loup, soit une distance de 25 milles, et chargé dans les barges, pour expédition aux États-Unis, par la rivière Richelieu.
En 1829, Kimpton concède certains lots dépouillés du bois de commerce.
Truman Kimpton obtient par achat 4090 âcres, le 18 août 1854.
Le moulin à scie établi par Kimpton dans le canton donna l’essor à la colonisation.
Ce moulin prit de l’importance et il se forma un village à cet endroit connu sous le nom de Poste de Hunter’s Town. En 1860, ce moulin devint la propriété de William Parker comme président de la compagnie Hunter’s Town Lumber et H.J. Taylor, trésorier.

Référence
Écho de Saint-Justin (1 juillet 1925): 5.
13 No d'identification : 20802 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
Intégral :
« Il est strictement défendu de couper du bois, bouleau, sur les terrains appartenant à la compagnie dite “Hunterstown Lumber Co.” dans le dit township de Hunterstown sur ses limites sous peine d’être poursuivi pour pareille offenses. »
Geo, Childs, inspecteur de la compagnie, Rivière-du-Loup, 2 août 1879.

Référence
«Avis public», Courrier de Maskinongé (11 septembre 1879): 3, col. 4.
14 No d'identification : 589 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Lettre du secrétaire-trésorier à Edwin Zeva de Rivière-du-loup, l’informant que la salle de l’hôtel de ville peut lui être réservée pour 2 ou 3 soirées. Il précise que les Troupes anglophones viennent souvent à Trois-Rivières.

Référence
Archives municipales de Trois-Rivières. Conseil municipal, Correspondance du secrétaire trésorier (greffier) de la ville, 6 décembre 1904.
15 No d'identification : 635 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Lettre de Edwin Zeva, de Rivière-du-loup, réservant la salle de l’hôtel de ville pour y donner 2 ou 3 représentations d’une « Refined Musical Moving Picture Entertainment featuring the “Passion Play of Ober-Ammergau” ».

Référence
Archives municipales de Trois-Rivières. Conseil municipal, Correspondance du secrétaire trésorier (greffier) de la ville, 3 décembre 1905.
16 No d'identification : 4698 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Liste des conseillers élus dans les paroisses suivantes : St-Luc, Rivière-du-Loup, Ste-Ursule, St-Barnabé, St-Grégoire, Yamachiche, St-Justin. »

Référence
«Notes locales: Élections municipales», Le Trifluvien (21 janvier 1891): 3, col. 4.
17 No d'identification : 4763 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« La picote fait des ravages dans le comté de Maskinongé et surtout dans la paroisse de la Rivière-du-Loup où on a eu à déplorer depuis quelque temps un grand nombre de morts occasionnées par ce terrible fléau. »

Référence
Le Constitutionnel (12 mars 1875): 2, col. 3.
18 No d'identification : 4941 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Cérémonie soulignant les noces d’or du révérend Messire Boucher curé de Rivière-du-Loup.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (19 juillet 1880): 2, col. 1-3.
19 No d'identification : 6328 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« À la Rivière-du-Loup la fête a été également brillante. Tous les citoyens ont déployé pour l’illumination un zèle et une générosité dignes des plus grands éloges.

Comme nous l’avons annoncé, l’inauguration du Carré Pie IX a été l’objet d’une magnifique démonstration à laquelle une foule immense prit part.

Après la bénédiction du monument érigé en l’honneur du pontife, le révérend Messire Boucher adresse à l’assistance une éloquente allocution sur Pie IX et sur les motifs de la fête.

Dans la soirée, il y eut brillante illumination. Chacun avait rivalisé de zèle dans les décorations et tout le village offrait un coup d’oeil superbe : on remarquait particulièrement le Carré Pie IX, le presbytère, le couvent, les demeures de Monsieur le Dr Dame, de Monsieur Ed. Caron, de Monsieur le Dr Auger et plusieurs autres où l’illumination était splendide. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (11 juin 1877): 3, col. 1.
20 No d'identification : 6705 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« On compte au-delà de quarante jeunes garçons de la paroisse de la Rivière-du-Loup, qui reçoivent leur instruction dans des paroisses étrangères. De ce nombre, on compte plus de vingt qui sont élèves à l’école des Frères d’Yamachiche. Si la paroisse de la Rivière-du-Loup avait les moyens de se procurer quelque bonne école commerciale ou autre d’éducation supérieure, des centaines de jeunes gens, au lieu de passer leur vie dans l’ignorance, auraient l’avantage de se faire instruire sans qu’il en coûtât cher à leurs parents. Le printemps dernier, des citoyens de l’endroit se sont occupés de l’établissement d’une école de ce genre, mais Monsieur le curé Boucher, voyant le peu de moyens pécuniaires de ses paroissiens, s’est opposé à ce que la chose se fît maintenant. »

Référence
La Concorde (12 novembre 1879): 2, col. 3.
21 No d'identification : 6938 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Le lieutenant-gouverneur a bien voulu, par ordre en conseil en date du 24 février dernier, faire les nominations suivantes de commissaires d’écoles, savoir:

Comté de Berthier, Lanoraie: Monsieur Bazile Desrosiers, junior.

Comté de Maskinongé, Rivière-du-Loup, no 1: Monsieur Louis Caron. »


Référence
Le Journal des Trois-Rivières (4 avril 1872): 2, col. 3.
22 No d'identification : 8425 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Le régiment du comté de Maskinongé est aujourd’hui formé en camp à la Rivière-du-Loup. L’ordre le plus parfait y règne et les volontaires sont joyeux et font gaiement la vie de garnison. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (7 juillet 1873): 2, col. 5.
23 No d'identification : 3930 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Opinion d’un correspondant de Rivière-du-Loup sur l’allure de la campagne électorale.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (9 juillet 1867): 2, col. 4.
24 No d'identification : 4105 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
La campagne électorale à Maskinongé et le soutient du journal à Monsieur Caron de la Rivière-du-Loup.

Référence
Le Constitutionnel, 5, 22 (29 juillet 1872): 2, col. 1.
25 No d'identification : 8033 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Juillet 1870

La Compagnie de bois de Hunterstown vs Pierre Livernoche de la paroisse de St-Paulin, un lot de terre no 22 en la paroisse de la Rivière-du-Loup, township de Hunterstown, 2 âcres en superficie. Pour être vendu au bureau du régistrateur du comté de Maskinongé.

Eusèbe Thibodeau vs Paul Marineau, une terre située en la paroisse de Shawinigan, no 25, 4 âcres de front sur 25 de profondeur pour être vendue au bureau du régistrateur du comté de St-Maurice le 22 juillet à 11 heures du matin.

John W. Ritter, des Trois-Rivières vs Dame Edille Verville, deux dixièmes et la moitié d’une terre de 4 arpents de front sur 15 de profondeur, vendus à Ste-Gertrude le 23 juillet à 11:00 du matin.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (11 juillet 1870): 3, col. 4.
Index toponymique -> Rivière-du-Loup